La richesse du pays s'appuie sur de nombreuses ressources naturelles qui, avec la chute des cours des matières premières, n'ont pas permis d'épargner le pays lors de la crise mondiale. Pour autant, depuis un à deux ans, la croissance est de nouveau au rendez-vous. Les investissements étrangers devraient augmenter, parallèlement à des investissements pour améliorer les infrastructures.

Autant de grands projets qui sont source d'emplois, notamment pour des cadres étrangers expérimentés. 

En savoir plus sur le Cameroun

Capitale : Yaoundé
Population : 23,8 millions hab.
Superficie : 472 710 km2
Langues : français, anglais
Monnaie : franc CFA
Croissance du PIB : 5 %
Taux de chômage : 3,3 % (officiel), de 30 à 70 % (estimations)
Français : 6 521
Indicatif téléphonique : +237
Chambre de commerce : www.ccima.net/
Ambassade de France : www.ambafrance-cm.org

Connaître le contexte pour partir vivre au Cameroun

Le secteur informel emploie une grande partie de la population, en particulier les jeunes diplômés que le marché de l'emploi ne parvient pas à absorber.
 
Pour faire face à cette grande précarité, le pays cherche à améliorer les politiques en faveur de l’éducation et de la santé. Autant de chantiers à financer par les programmes internationaux et les investisseurs étrangers.
Les investissements publics destinés notamment aux projets d'infrastructures devraient attirer davantage de capitaux dans les années à venir.
 
Sa prospérité, le Cameroun la doit avant tout à l'exploitation de ses réserves de pétrole offshore mais la baisse des cours a entraîné une baisse importante de ses revenus. A cela, s'ajoutent des dépenses militaires plus importantes, le Cameroun étant entré en guerre contre Boko Haram pour faire face aux incursions du groupe terroriste sur son territoire.
 
Le secteur agricole reste l'un des piliers de l'économie camerounaise, employant toujours 60 % de la population active, grâce à la culture du cacao, du café, des bananes, de l'huile de palme, du tabac, du caoutchouc et du coton.
Le secteur tertiaire représente quant à lui près de la moitié du PIB et emploie le quart de la population active.
Il est boosté par l'activité économique créée autour de grands projets énergétiques. Le secteur des services est en pleine croissance, poussé notamment par l'essor des télécommunications, du trafic aérien et des services financiers.
 
Il faut noter, pour ceux souhaitant partir vivre au Cameroun, une grande disparité dans le pays, où au fil des ans le Nord s'est appauvri (des difficultés que l'insécurité et l'afflux de réfugiés ont aggravées) et le sud s'est enrichi, grâce à une urbanisation des populations, à la bonne tenue des cours des cultures d'exportation et à l'activité des mines d'or.
 
Partager cet article