Le soleil, la mer… et un travail bien rémunéré avec une fiscalité attractive sont autant de promesses que la Principauté sait tenir à ceux qui viennent vivre à Monaco : la ville-Etat accueille quelque 120 nationalités ! Elle reste une destination dynamique, notamment pour des dizaines de milliers de salariés français de la Région qui viennent chaque jour y travailler. Mais si Monaco attire toujours autant de frontaliers, il n'en va pas de même pour les expatriés puisque seuls les plus nantis ont une chance de se voir accorder un permis de résidence… à moins d'être salarié d'une entreprise qui assurera votre hébergement !

En savoir plus sur Monaco

Capitale : Monaco

Population : 38 400 hab.

Superficie : 2,02 km²

Langues : français

Monnaie : euro

Croissance du PIB : 7,2 %

Chômage : 2,5 %

Français : 10 000

Indicatif téléphonique : +377

Chambre de commerce : www.meb.mc/

Ambassade de France : www.ambafrance-mc.org/

Connaître le contexte pour partir vivre à Monaco

Si la population monégasque ne dépasse qu'à peine les 38 000 habitants, la ville accueille bien plus de salariés, pour beaucoup en provenance de Paca : près de 51 000 personnes (dont plus de 90 % dans le secteur privé) y travaillent chaque jour ! Monaco connaît une situation de plein emploi plutôt rare en Europe et un secteur financier particulièrement dynamique. Monaco attire un grand nombre d’investissements étrangers via des incitations fiscales. Si le secteur financier reste crucial (le secteur bancaire monégasque compte 35 banques, 3 sociétés financières, 62 fonds communs de placements monégasques, et 51 sociétés de gestion de fonds), l'économie est assez diversifiée : le commerce de détail se porte bien, près de 300 000 touristes viennent chaque année  (attirés notamment par les casinos), les activités maritimes, les cosmétiques et la biothermie sont en plein boom, et certaines niches sont investies, comme celle de « l'urbanisme marin » (25 % du territoire a été gagné sur la mer).

Par ailleurs, si vous envisagez de partir vivre à Monaco, sachez que la ville a renforcé sa coopération dans la lutte pour la transparence financière et contre le blanchiment d'argent. Le cadre légal de la Principauté a été régulièrement amendé afin de répondre aux bonnes pratiques internationales, jusqu'à cette année qui a vu la signature d'un accord d'échange automatique d'informations fiscales (Monaco et les 28 Etats membres de l'Union européenne échangeront automatiquement des informations sur les comptes financiers de leurs ressortissants respectifs dès 2018).

 
Partager cet article