A savoir avant de partir vivre en Suisse : la Suisse est le pays préféré des expatriés Français. Et pour cause : pays à quatre langues dont le français, salaires élevés (mais les dépenses sur place le sont également), bonnes conditions de travail, chômage très bas, système de santé très performant (mais coûteux), qualité de vie agréable… Les frontaliers non plus ne s'y sont pas trompés, puisqu'ils sont plus de 100 000 à faire chaque jour la navette, pour des raisons économiques et en prenant en compte le bassin d'emploi.

En savoir plus sur la Suisse

Capitale : Berne

Population : 8,237 millions hab.

Superficie : 42 285 km²

Langues : suisse, allemand, français, italien, romanche

Monnaie : franc suisse

Croissance du PIB : 0,9 %

Chômage : 3,14 %

Français : 167 207 inscrits

Indicatif téléphonique : +41

Eures : https://ec.europa.eu/eures/main.jsp?acro=eures&lang=fr&catId=3&parentCategory=3

Chambre de commerce : www.cfsci.ch/

Ambassade de France : www.ambafrance-ch.org/

Connaître le contexte pour partir vivre en Suisse

La Suisse reste un pays prospère malgré la valeur élevée de son franc suisse, impactant ainsi ses exportations. Les entreprises, et particulièrement leurs sous-traitants, ont du mal à rester compétitives en terme de prix. Le franc fort bouscule la base industrielle du pays qui doit faire des prouesses pour trouver des niches exclusivement basées sur le Swiss made.

Pour autant, son secteur financier est toujours une valeur sûre, même si la Suisse a décidé de supprimer le secret bancaire à partir de 2018 pour les citoyens non résidents en Suisse. A lui seul, le secteur bancaire représente 8 % du PIB. Le secteur des services contribue presque à 74 % du PIB et emploie un peu moins des trois quarts de la population active. Son secteur industriel (le quart du PIB) est porté par de grands groupes exportateurs. La Suisse est réputée pour la grande qualité de ses produits manufacturés : montres, moteurs, générateurs, turbines et divers produits de haute technologie. Située à Bâle, l'industrie des produits chimiques et pharmaceutiques s’exporte dans le monde entier. 

La compétitivité de la Suisse s’appuie sur la transparence de ses institutions, sa capacité d’innovation et de recherche, sa coopération entre public et privé, son marché de l’emploi particulièrement flexible, son système éducatif performant et un système bancaire puissant.

Mais attention, la Suisse n'est plus l'Eldorado européen qu'elle a longtemps été. Même si son taux de chômage est bien moins élevé que dans de nombreux pays voisins, sa croissance est ralentie, et certains secteurs, autrefois florissants, connaissent des difficultés, comme par exemple celui de l'horlogerie.

Partager cet article