Vous pouvez rencontrer des difficultés à l'étranger et elles peuvent sembler encore plus difficiles à gérer en étant loin de la France. Les autorités françaises prennent en compte ces situations d'urgence et proposent souvent des solutions pour les gérer dans de bonnes conditions. 

Les équipes locales de l’UFE ainsi que son Siège à Paris peuvent également vous aider. Vous avez besoin d'aide ? Dans la mesure du possible, nous vous accompagnons et intervenons, si nécessaire, auprès des services concernés ou compétents.

Rapatriement

Si le nombre de Français à l'étranger augmente chaque année, il ne faut pas oublier ceux qui rentrent en France : en 2014, ils étaient 220 000. Et ils sont nombreux à être confrontés aux difficultés du retour…

Voici quelques informations pour un rapatriement dans de bonnes conditions.

Le rapatriement aux frais de l'État n'est pas un droit, qu'il soit motivé par une dégradation des conditions de vie dans le pays de résidence ou la maladie. Vous devez donc souscrire, avant le départ, une assurance maladie spécifique aux résidents à l'étranger, ainsi qu'une assurance rapatriement sanitaire.

Toutefois, les personnes résidant à l'étranger qui ne disposent pas de ressources suffisantes peuvent, sous certaines conditions, demander leur rapatriement aux frais de l'Etat auprès du consulat. Cette demande nécessite l’accord du Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Les Français rapatriés de leur pays de résidence pourront, en cas de nécessité, être aidés en France par l'association France Horizon

France Horizon
33, boulevard Robert Schuman
93 190 LIVRY GARGAN
Tel : 01.82.99.00.30
Fax : 01.43.85.03.62
 
Site internet : www.france-horizon.fr/

Le rôle de France Horizon

Anciennement Centre d'entraide aux Français rapatriés, France Horizon a toujours pour vocation, dans la diversité de ses missions, de prendre en charge les expatriés de retour en situation d'indigence. En cas de rapatriement par le Consulat ou revenant en France par vos propres moyens, vous pouvez, demandez à être pris en charge par France Horizon.

L'association a une mission d'insertion qui se manifeste par l'accompagnement social, permettant au rapatrié de devenir pleinement autonome à son retour en France (logement, emploi stable, enseignement, formation valorisante, maison de retraite...).

Un véritable contrat est passé avec le rapatrié, qui porte sur son projet personnel et professionnel en France et, sur les moyens de sa mise en oeuvre.

Une participation aux frais de logement est demandée aux résidents, qui est prélevée sur ses aides sociales.

Par ailleurs, l'association accueille les personnes âgées dans ses 5 maisons de retraite.

L'UFE y joue un rôle important : Marc Boudin, Délégué Général de l'UFE, est Vice-Président de l'association France Horizon et très impliqué dans ce travail de soutien des compatriotes de retour en France.

Le rôle des représentations locales UFE

L'UFE, à travers ses représentations locales, soutient la demande de rapatriement auprès du Consulat.

Ensuite, le dossier est suivi par le siège de l'UFE à Paris.

L'UFE travaille en totale confiance avec l'équipe du Centre d'Accueil de Vaujours (Seine Saint Denis) du CEFR. Les dossiers des personnes recommandées par l'UFE font l'objet d'un traitement accéléré.

Plus d'infos :

Aide aux personnes handicapées et âgées

Personnes âgées

Si vous êtes âgé(e) d'au moins 65 ans et ne disposez pas de ressources suffisantes, vous pouvez recevoir une Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

De plus, il vous est possible de percevoir des aides sociales, dès l'âge de 65 (60 en cas d'inaptitude), telles que : l'allocation simple, l'aide ménagère et la prise en charge des repas.

Plus d'infos : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N392

Personnes handicapées

Si vous êtes handicapé(e), les adultes handicapés dont le taux d'incapacité retenu par la C.D.A.P.H. sera au moins égal à 80 % pourront percevoir, sous condition de ressources, une Allocation adulte handicapé.

Les enfants handicapés (jusqu'à l'âge de 20 ans) peuvent également percevoir une allocation si leur taux d'incapacité atteint au moins 50 %.

Plus d'infos :

www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N12230

www.travail-solidarite.gouv.fr/ rubrique " handicap "

Partager cet article