Vous décidez de partir à l'étranger et souhaitez y trouver un emploi ? Vous trouverez ici informations et conseils pour bien préparer votre projet et le transformer en expérience intéressante et enrichissante. En effet, vos démarches seront différentes de celles que vous pouvez effectuer en France. Pour commencer, il est nécessaire de faire un bilan personnel et professionnel qui vous permettra de cibler vos attentes afin de mener à bien vos recherches et surtout de savoir si vous êtes prêt à "sauter le pas" !

Définissez votre projet

Faites le point sur vos motivations :

Avant toute démarche, commencez par faire le point sur :

  • Vos connaissances, votre savoir faire, vos intérêts, vos motivations et attentes ;
  • Ce que vous avez fait jusqu'à présent et ce que vous voulez faire maintenant ; 
  • Ce que vous savez faire et comment vous pourriez le valoriser. Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez consulter les guides de l'ESPACE EMPLOI

Interrogez-vous ensuite sur votre future destination.

Définissez vos besoins pour réaliser votre projet :

A présent, déterminez les besoins qui seront nécessaires à l'élaboration du projet que vous avez défini.

Ces besoins peuvent être d'ordre professionnel (un manque d'expérience, un besoin de qualifications supplémentaires,...), linguistique, culturel.

Une fois définis, commencez les démarches adaptées à vos besoins : suivre une formation linguistique, un stage professionnel, faire des recherches documentaires sur le pays que vous aurez choisi, ou encore effectuer un premier séjour de prise de contact,...

Attention, si votre choix se porte sur un pays européen, informez-vous sur la libre circulation des travailleurs en Europe (article 48 & 49 du traité de Rome, règlement CEE du traité de Maastricht). Tous les citoyens peuvent circuler librement dans la communauté européenne pendant 3 mois ; au delà le droit de séjour est soumis à certaines obligations.

Il est nécessaire de disposer pour soi-même et sa famille, d'une assurance maladie couvrant l'ensemble des risques et, de ressources suffisantes pour éviter qu'ils ne deviennent, pendant leur séjour, une charge pour l'assurance sociale du pays.

Connaître votre pays d'accueil :

Documentez-vous sur la situation locale du marché de l'emploi (mode de recrutement, tendances, secteurs d'activité, besoins nouveaux,...). Vous trouverez ces renseignements auprès des ambassades, des annuaires spécialisés (http://fr.kompass.com/), du Pôle Emploi International (www.eei.com.fr), de l'APEC, de l'EURES,...

Informez-vous également sur l'environnement socio culturel du pays afin de connaître le mode de vie, de travail, les usages.

Renseignez-vous sur les conditions d'accès à l'emploi, les démarches et les documents nécessaires

La reconnaissance de vos qualifications et diplômes :

En EEE :

Si le système ECTS mis en place au niveau européen, permet qu'un diplôme délivré par l'Etat français puisse être admis comme équivalent au diplôme délivré par un autre Etat, il est souvent nécessaire d'obtenir une équivalence, une assimilation ou une attestation de vos diplômes. (lien vers la rubrique « l'équivalence de mes diplômes à l'étranger »).

La reconnaissance des qualifications et diplômes, est variable selon les professions et les Etats. Contactez alors le centre ENIC-NARIC mis en place dans chaque pays. Coordonnées du centre NARIC : Tél : 33 (0)1 70 19 30 31

Hors EEE :

Il n'existe pas de système international de reconnaissance des diplômes. Dans tous les pays, il existe des professions dont l'accès est réglementé voire interdit. Renseignez-vous alors directement dans le pays de destination et auprès des ordres professionnels locaux pour les professions libérales.

Informez vous également auprès des ambassades et, consultez notre rubrique "L'équivalence de mes diplômes à l'étranger".

La réglementation en matière d'emploi :

Contrairement à la France où les lois et les conventions collectives règlent les relations entre l'employeur et le salarié même en l'absence de contrat de travail, à l'étranger, peu de choses sont pré-établies et votre contrat de travail sera alors déterminant.

Recherchez la législation spécifique et le service public de l'emploi du pays concerné.

Le contrat de travail

En EEE :

Les directives européennes rendent obligatoires la rédaction d'un contrat, qui décrit l'emploi et les conditions de travail. Ce contrat est soumis à la législation du pays d'accueil.

Pour connaître les informations relatives aux contrats de travail, conclus dans l'espace économique européen, et selon le pays dans lequel vous vous expatriez, rendez-vous sur : http://europa.eu/youreurope/business/staff/employment/index_fr.htm

Hors EEE :

La forme du contrat de travail varie. En outre, il peut être exigé pour l'obtention d'un permis de travail.

Renseignez-vous auprès des autorités compétentes (consulat, site de la Maison des Français de l'Etranger,...) et consultez notre rubrique "Le contrat de travail international".

La protection sociale et la fiscalité

Consultez nos rubriques "Ma sécu à l'étranger", "Mon chômage à l'étranger", "Mes impôts".

Organisez votre recherche d'emploi

Recherchez les offres d'emploi dans le pays d'accueil :

Vous pouvez également consulter des sites internet spécialisés dans l'emploi international :

www.emploi-international.org
www.apec.fr (agence d’intérim des cadres)
www.apce.com (création d’entreprise à l’étranger et au retour en France)
www.businessfrance.fr (projets commerciaux à l’étranger)
www.diplomatie.gouv.fr (mission emploi formation)
www.cadremploi.fr
www.eei.com.fr
www.apecita.com
http://international.monster.fr/

Pensez également à faire un tour du côté des salons professionnels internationaux :

- Le forum Expat du journal Le Monde. Organisé chaque année au début du mois de juin, ce salon met en relation les Français qui portent un projet à l'international avec des institutions et entreprises expertes en mobilité internationale, pour les aider à faire mûrir leur projet. Il offre également une source d'information importante sur les grandes questions liées à l'expatriation, grâce à de nombreuses conférences.

- Le salon Studyrama des formations et carrières internationales. Il s'adresse aux étudiants, aux jeunes diplômés et aux salariés. Réunissant tous les acteurs de la mobilité internationale, il se déroule au mois d'octobre.

Contactez les chambres de commerce et de l'industrie françaises à l'étranger : elles sont implantées dans 83 pays et peuvent vous aider à rentrer en contact avec des entreprises, à l'étranger. Elles peuvent aussi vous aider à reformuler CV et lettre de motivation, afin que ces derniers soient en adéquation avec les attentes des recruteurs.

Consultez les réseaux associatifs :

- Club Teli : l'association donne de nombreuses pistes pour partir à l'étranger : stages, places au pair, bénévolat, emploi… en bref, toutes les informations nécessaires à développer la mobilité internationale. Le club, c'est aussi 400 partenaires en France et 75 000 membres. Le montant de son adhésion est de 45 € minimum (ou 40 € si l'on adhère en couple), il vous donne droit non seulement de consulter l'intégralité de leurs offres d'emploi (il est possible de postuler gratuitement à une annonce tous les quinze jours), mais aussi l'accès à son réseau d'entraide, tchat, banque de données…

- Itinéraire international : soutient le départ à l'étranger pour tous les jeunes de 18 à 30 ans, quel que soit leur niveau de qualification ou d'expérience. L'association, qui dispose de plusieurs antennes en région, a pour objectif initial d'aider les jeunes dans la recherche d'un poste à profil international. Elle aide concrètement les jeunes à aller au bout de leur projet de mobilité.

Vérifiez l'adéquation avec les offres :

Il est indispensable de vérifier l'adéquation entre l'offre qui vous intéresse et :

votre expérience et vos compétences professionnelles

vos atouts, vos connaissances complémentaires (linguistiques, informatiques,...).

Préparez votre demande d'emploi et vos entretiens :

Vous avez trouvé des offres qui vous intéressent et qui correspondent à votre profil et vos objectifs, il faut maintenant mettre tous les atouts de votre côté.

Pour cela :

Rédigez votre CV et votre lettre de candidature (dans la langue du pays d'accueil)
- De nombreux sites internet vous aiguillent et vous conseillent (l'express, agrojob.com,...)
- Les ateliers de l'ANPE, ou du Pôle Emploi International vous apprennent à en rédiger.

Préparez votre entretien par rapport aux normes du pays (renseignez-vous auprès de l'APEC par exemple).

Si vous avez besoin d'aide, demandez conseil auprès de l'ANPE, consultez des sites internet, allez sur des forum d'expatriés où vous pourrez certainement rencontrer des personnes ayant une expérience similaire à la vôtre.

Les pièges à éviter

Ne partez pas précipitamment, sans vous être préparé psychologiquement, financièrement et matériellement.
Ne partez pas à l'aventure sans destination ni projet précis.
Ne croyez pas qu'il sera plus facile de trouver un emploi sur place.
Pensez également à préparer votre retour...

Partager cet article