Le SVE (service volontaire européen)

Qu’est ce que le SVE ?

Le Service volontaire européen (SVE) fait partie d’un programme impulsé par la commission européenne et contribue à mettre en œuvre un programme d’action communautaire  intitulé « Programme Européen d’Action Communautaire » (PEJA).

Le SVE consiste, pour les jeunes, à se mettre au service d’un projet d’intérêt général dans un pays autre que son pays de résidence. Ainsi, tout en découvrant une autre culture, les jeunes volontaires acquièrent de nouvelles compétences utiles à leur développement personnel, éducatif et professionnel ainsi qu’à leur insertion sociale.

Il existe deux types de SVE : 

  • Le SVE individuel qui comporte un seul volontaire, une seule organisation d’envoi et une seule organisation d’accueil.
  • Le SVE de groupe (2 à 100 volontaires) qui permet aux volontaires de prendre part collectivement à une activité au niveau local, régional, national, européen ou international et de profiter d’expériences d’apprentissage à la fois individuelle et collective. Dans ce cas il peut y avoir plusieurs organisations d’envoi et d’accueil.

Le projet d’accueil SVE est d’une durée de 2 à 12 mois (et de 2 semaines à deux mois pour les jeunes avec moins d’opportunités) et ne peut être effectué qu’une seule fois.

Comment est-il mis en place ?

Le SVE est mis en place à travers des activités organisées en partenariat entre organisations disposant d’un statut juridique, qui envoient ou accueillent des volontaires. L’activité comprend la préparation, l’activité de volontariat et le suivi.

C’est  une de ces organisations qui dépose une candidature afin d’obtenir un financement de la Communauté. Ensuite c’est elle qui sera chargée de l’ensemble du projet, de sa coordination avec la(les) organisation(s) d’envoi et d’accueil.

Quels sont les différents domaines d’actions ?

Les thèmes sont extrêmement  variés : Art et culture, environnement, protection du patrimoine, médias et information des jeunes, lutte contre les exclusions, le racisme et la xénophobie, santé, économie, sport, diversité culturelle, avenir de l’Europe, protection civile, coopération au développement… Par contre les interventions à haut risque (de type humanitaire) sont exclues.

Quels sont les pays concernés ?

Vous pouvez être amenés à effectuer votre mission dans l’ensemble des pays éligibles du PEJA :

  • Les 31 pays « Programme » : Les Etats membres de l’Union Européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède) ; Les pays de l’Espace Economique Européen (Islande, Liechtenstein, Norvège) ; Le pays candidat à l’adhésion (Turquie).
  • Les pays « Partenaires voisins » : L’Europe du Sud Est : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, ancienne république Yougoslave de Macédoine, Monténégro et Serbie. Les pays partenaires méditerranéens : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité palestinienne de la Cisjordanie et la Bande de Gaza, Syrie, Tunisie.
  • Les « Autres pays Partenaires dans le reste du Monde » : Pays ACP d’Afrique, Caraïbes, Pacifique, Pays d’Amérique latine, Asie.

Qui peut être volontaire ?

Vous devez avoir entre 18 et 30 ans et résider dans un des pays participants « Programme ».

Certains efforts ont été entrepris pour permettre aux jeunes ayant moins d’opportunités ou aux jeunes handicapés de participer au SVE. Cela concerne alors les jeunes ayant entre 16 et 30 ans à condition qu’une préparation, un encadrement et un suivi appropriés soient assurés.

Aucun critère de formation et de diplôme n’est requis. Il suffit d’être motivé pour découvrir un autre pays, une autre culture et être utile aux autres.

Comment puis-je participer ?

Dans un premier temps, vous êtes reçu par une organisation d’envoi qui aide à bâtir un projet et à postuler dans une organisation d’accueil agréée.

Dans ce but, une base de données en anglais répertoriant les diverses missions de volontariat dans les différents pays est disponible sur internet : http://ec.europa.eu/youth/index_en.htm

Attention : Plusieurs mois sont nécessaires, en général, entre le premier contact avec la structure d’envoi et l’élaboration avec celle-ci de votre demande de subvention pour un projet d’accueil précis. Le dépôt de la demande de subvention sera effectué à une date précise par l’organisation d’envoi auprès de l’Agence Nationale et du correspondant régional du PEJA de votre direction régionale et départementale Jeunesse et Sport.

Quels sont les avantages du SVE ?

  • Le Service Volontaire Européen est entièrement gratuit. Les organisations d’envoi et d’accueil ne sont pas aptes à vous demander une participation financière. De plus, vous n'êtes nullement obligés d’adhérer à l’organisation d’envoi ou d’accueil.
  • Le financement communautaire du projet repose sur le principe de cofinancement avec d’autres apports privés ou publics. Ainsi, l’organisation d’envoi ou celle d’accueil doivent trouver d’autres apports, en espèce ou en nature, pour financer le coût total du projet. Ainsi, vous devez être nourri et logé, ces frais de déplacement sont remboursés à 100 % et les séances de formation auxquelles il aura participé sont gratuites.
  • Vous bénéficiez aussi d’une assurance complète couvrant maladie, accident, frais liés à une grossesse, décès, invalidité, rapatriement et responsabilité civile.
  • Enfin, vous percevez de l’argent de poche censé couvrir certaines de vos dépenses personnelles mais pas toutes. Cette indemnité est calculée sur la base du niveau de vie du pays. Ainsi, vous recevez mensuellement 150 euros pour un service volontaire au Royaume-Uni et 50 euros pour des pays tels que l’Albanie, le Benin, ou encore le Viêt-Nam. 
  • Vous avez droit à deux jours de repos consécutifs par semaine et deux jours de congés par mois.

Plus d'infos :

http://www.injep.fr/

http://ec.europa.eu/youth/policy/youth_strategy/voluntary_en.htm - Guide du programme Jeunesse en Action 

Partager cet article