Le VSI (volontariat de solidarité internationale)

Qu’est ce que le VSI ?

Les volontaires de solidarité internationale sont des personnes qui participent à une mission de solidarité internationale, de développement ou d’urgence humanitaire.

En résumé, partir en VSI signifie mettre ses compétences, de façon désintéressée, au service d’une population qui en exprime le besoin pour une action de

Depuis la loi du 23 février 2005, le VSI dispose d’un statut à part entière offrant de nombreuses garanties au volontaire avant, pendant, et au retour de mission.

Quels sont les différents domaines d’action ?

On peut distinguer les ONG d’urgence humanitaire et les ONG de développement. On parle aussi d’ONG de réhabilitation lorsqu’il s’agit de mettre en place des actions humanitaires lors de contextes de post crises.   

Quels sont les pays dans lesquels je peux partir en VSI ?

L’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine sont les principaux lieux dans lesquels vous pouvez exercer votre mission. Néanmoins, certaines missions peuvent avoir lieu dans des pays de l’Europe de l'Est hors Union européenne.

Le pays de mission où vous êtes envoyé dépend souvent de l’ONG choisie. Toutefois, la connaissance d’une zone géographique ou d’une langue pourra être prise en compte au moment de l’affectation.

Qui peut être volontaire ?

Le statut de volontaire de la solidarité internationale est défini par la loi du 23 février 2005. 

Vous pouvez bénéficier du statut de VSI si vous êtes âgé d'au moins 18 ans. Toutefois, les associations demandent en général aux candidats d’être âgés d’au moins 21 ans. Ensuite, tout dépend de l’association : certaines préfèrent les jeunes diplômés, d’autres les professionnels confirmés ou encore les personnes retraitées.

Quelles sont les compétences recherchées ?

Les volontaires appartiennent à tous les domaines de compétence. Ainsi, les ONG recrutent aussi bien dans le secteur médical que dans celui de l’enseignement, de la gestion, de la formation, du développement rural et urbain…

Aujourd’hui, la tendance est à la hausse du degré de qualification des volontaires. Cependant, toutes les associations ne demandent pas forcément un bac + 5 et d’autres critères, tel que l’engagement dans le milieu associatif, sont pris en compte.

Quels sont les critères de sélection ?

  • Une forte motivation
  • De réelles qualifications et/ou compétences professionnelles (certaines ONG exigent de l’expérience)
  • La maîtrise de langues étrangères (souvent l’anglais)
  • Un engagement associatif.

Comment puis-je partir en VSI ?

Vous devez postuler directement auprès des ONG. Il convient de bien cibler les organismes qui seraient susceptibles d’être intéressés par votre projet. Certaines ONG ne recrutent que par le biais de candidatures spontanées. Vous pouvez aussi consulter les offres sur le site coordination sud (rubrique emploi en ONG)

Seulement 30 associations sont agréées par le Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) pour l’envoi de volontaires de la solidarité internationale. Cependant il est possible de trouver d’autres ONG qui envoient des volontaires en dehors de ce cadre, ou qui utilisent le portage. Dans le cas des ONG non agréées, il est nécessaire de rester vigilants aux conditions de départ. (Contrat, Sécurité Sociale, rapatriement, projet proposé…)

Voici la liste des associations agréées par l’Etat:

  • ACF, Action contre la Faim
  • AFVP, l’Association Française des Volontaires du Progrès
  • Asmae, Association Sœur Emmanuelle
  • ATD Quart-Monde, Terre et Homme de demain
  • CEFODE, Coopération et Formation au Développement
  • DCC, Délégation Catholique pour la Coopération
  • Défap, Service protestant de Mission
  • DSF, Douleurs Sans Frontières
  • EDD, Enfants et Développement
  • EMDH, Enfants du Monde Droits de l’Homme
  • EMI, Entraide Médicale Internationale
  • ERM, Enfants Réfugiés du Monde
  • ESF, Ecoles Sans Frontières
  • GRET, Groupe d’échanges et de Recherche Technologique
  • Guilde européenne du Raid
  • Handicap International
  • MDM, Médecin du Monde
  • MSF, Médecin sans frontières
  • Planète Enfants
  • PlaNet Finance
  • PSF-CI, Pharmaciens sans frontières
  • Santé Sud
  • SCD, Service de coopération et de développement
  • Secours Catholique
  • SIPAR, Soutien à l’initiative privée pour l’aide à la reconstruction du Sud Est asiatique
  • SPF, Secours populaire français
  • SOS Enfants Sans Frontières
  • UNMFREO, Union nationale des Maisons Familiales Rurales D’Education et d’Orientation
  • Vétérinaire sans frontières - CICDA

Quelles sont les garanties offertes par l’association si je pars en VSI ?

Une formation est prévue avant le départ. Elle prévoit la plupart du temps :

  • Un volet général c'est-à-dire des informations concernant l’association, une sensibilisation interculturelle, la préparation à la vie de groupe, au management d’équipe…
  • Un volet sur le pays, sa culture, situation géographique et sanitaire, mais aussi les éventuels risques de la région…
  • Un volet plus professionnel et technique en fonction du futur poste à occuper.
  • Une indemnité permettant d’accomplir sa mission dans les meilleures conditions
  • Une prise en charge des frais de voyage liés à la mission
  • Une couverture sociale et une assurance maladie complémentaire pour le volontaire et ses ayants droits à charge
  • Une assurance responsabilité civile ainsi qu’une assurance pour le rapatriement sanitaire
  • Deux jours de congés par mois de mission (pour les missions de plus de 6 mois)
  • Une attestation d’accomplissement de mission délivrée à l’issue de la mission
  • Un appui au retour de mission qui consiste à l’octroi d’une prime forfaitaire d’insertion professionnelle que les volontaires perçoivent pendant 9 mois maximum s’ils ne bénéficient ni d’assurance chômage, ni du RMI. Il existe aussi une indemnité de réinstallation, versée aux volontaires après 24 mois de mission.

Important : Le VSI est un motif légitime de démission. Ainsi, les salariés de droit privé peuvent percevoir, dès leur retour de mission, des indemnités de chômage en s’adressant aux Pôles Emploi. Pour les personnes qui bénéficient d’indemnités avant leur départ, le départ en mission suspend le versement de ces indemnités qui reprendront après leur mission.

Plus d'infos sur le VSI, cliquez ici

Partager cet article