Avant d'emmener votre animal domestique dans votre nouvelle vie à l'étranger, il convient de vous renseigner sur les risques potentiels qu’il encourt sur place, comme la rage par exemple. N'hésitez pas à contacter le Consulat ou les responsables sanitaires locaux.

S'expatrier avec ses animaux

S'expatrier avec son animal dans l’un des Etats membres de l’Union Européenne (à l’exception de l’Irlande, de Malte, de la Suède et du Royaume-Uni) :

Votre chien, chat ou furet doit satisfaire aux conditions sanitaires suivantes :

  • Identification par tatouage ou par puce électronique,
  • vaccination antirabique à partir de 3 mois, en cours de validité (dépend du vaccin utilisé et du pays où elle a été pratiquée), éventuellement traitement contre les vers et les tiques entre 48 heures et 24 heures avant le départ, 
  • passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente (vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire) attestant de l’identification et de la vaccination antirabique de l’animal.

Que contient le passeport ? Identification de l'animal, description de l'animal, nom et adresse du propriétaire.

Cas particulier : pour la Finlande : traitement contre l’échinococcose moins de 30 jours avant le départ.

S'expatrier avec son animal en Irlande, à Malte, en Suède ou au Royaume-Uni :

Ces pays continuent d'appliquer leur législation nationale. Pour le Royaume-Uni et l'Irlande, il s'agit du "pet travel scheme".

Votre chien ou chat doit satisfaire aux conditions sanitaires suivantes :

  • être âgé d’au moins 3 mois,
  • être doté d'une identification par puce électronique (pour la Suède, possible également par tatouage),
  • posséder une vaccination antirabique en cours de validité,
  • avoir fait l'objet d'un titrage sérique des anticorps antirabiques (prélèvement sanguin) dans un laboratoire agréé par l’UE : http://ec.europa.eu/food/animal/liveanimals/pets/approval_en.htm
  • posséder un passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente (vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire),
  • être traité contre les tiques et l’échinococcose (parasites).

Cas particuliers :
Malte et Royaume-Uni : acheminement par un moyen de transport reconnu.
Irlande, Malte et Royaume-Uni : prélèvement sanguin réalisé au moins 30 jours après la vaccination et 6 mois avant le mouvement.
Suède : prélèvement sanguin effectué entre 120 et 360 jours après la vaccination.

Votre furet doit satisfaire aux conditions sanitaires suivantes :

  • être âgé d’au moins 3 mois,
  • être doté d'une identification par puce électronique (pour la Suède, l'identification est également possible par tatouage),
  • posséder une vaccination antirabique en cours de validité,
  • posséder un passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente (vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire),
  • avoir été soumis à un antiparasitaire.

S'expatrier avec son animal dans un pays tiers à l’Union Européenne :

Il convient de vous renseigner sur les exigences sanitaires et documentaires spécifiques (quarantaine, vaccinations, tests, formulaire de certificat sanitaire,...) éventuellement imposées par le pays tiers de destination, en contactant :

Si l’ambassade et/ou la DDSV disposent d’une information particulière, celle-ci doit être transmise à votre vétérinaire traitant qui vous guidera pour la suite.
Si ni l’ambassade ni la DDSV ne disposent d’une information particulière, il convient de suivre par défaut la procédure suivante :

L’animal doit être en règle vis-à-vis des exigences réglementaires françaises en matière de santé et protection animale.

Documentation obligatoire pour chaque animal :

  • identification par tatouage ou micro puce,
  • certificat de vaccination antirabique en cours de validité,
  • certificat international de bonne santé, établi dans la semaine précédant le départ.

NB : il est conseillé de détenir un carnet de vaccination à jour

Validation des documents :

Les documents établis par le vétérinaire traitant de l’animal, doivent être validés par la DDSV de votre département. Contacter le service « Santé animale » afin de prendre rendez-vous pour cette démarche.

Certains pays exigent la légalisation des documents précédents, renseignez-vous près de l’ambassade en France du pays où vous vous rendez. Le cas échéant, la légalisation se fait auprès du service concerné du Ministère des affaires étrangères.

Renseignements utiles pour un voyage en avion :

  • Contacter la compagnie aérienne pour connaître le règlement concernant les transports d’animaux.
  • Principe : moins de 5 kg dans un sac en cabine ou, plus de 5 kg en soute.
  • Dans le cas d'un voyage en soute, il convient d’acheter une cage spéciale.
  • Faire un bilan de santé 7 à 10 jours avant le départ pour obtenir un certificat sanitaire.
  • Les animaux de 1ère catégorie (chiens d’attaque) sont interdits.
  • Mettre à votre animal un collier, indiquer son nom, sa destination finale, un numéro de téléphone et sa photo à l’extérieur de la cage.

Nourrir votre animal 6 h avant le départ et à boire 2 h avant (selon chaleur). Dans le cadre d’un voyage de plus de 24 h, prévoir de la nourriture (croquettes).

 
Partager cet article