Vous pouvez circuler librement dans tous les pays de l'Espace Economique Européen avec votre permis français. Par contre, à l'arrivée dans votre pays d'expatriation hors UE, vous ne pourrez que de manière temporaire utiliser votre permis de conduire français. Vous devrez rapidement, sauf cas particulier, échanger ce permis contre un permis local, voire passer un examen pour disposer d'un tel permis. 

Pour faire passer votre voiture à la frontière, des démarches sont nécessaires ...

Mon permis de conduire à l'étranger

Permis national ou international ?

Au sein de l’Union Européenne, et en Islande, en Norvège et au Liechtenstein, votre permis en cours de validité reste valable. Vous pouvez donc conduire librement dans tous ces pays.
Il n'est pas nécessaire, dans ce cas, d'avoir un permis de conduire international. 

Hors UE, le permis de conduire français n'est pas reconnu par de nombreux pays. Il est donc conseillé de se procurer un permis de conduire international. Vous pourrez conduire avec votre permis français pendant une durée de 3 mois à 1 année selon les pays, mais devrez à l'issue de cette période échanger votre permis contre un permis de conduire local, dans le cas d'un accord de réciprocité entre la France et votre pays de circulation, soit repasser les épreuves théoriques et pratiques pour l'obtention d'un permis local. Certains pays, sans avoir signé d'accord de réciprocité avec la France, acceptent néanmoins l'échange de votre permis. Pour le savoir, renseignez-vous auprès des autorités consulaires françaises du pays concerné, et des autos-écoles locales pour connaître la procédure d'obtention du permis local.

Permis de conduire d'un pays de l'UE en échange d'un permis délivré hors UE : En cas de possession d'un permis de conduire européen délivré par votre pays de résidence en échange d'un permis non-UE, et si vous souhaitez vous installer dans un autre pays de l'UE, vérifiez si votre futur pays d'accueil accepte le permis UE échangé.

Comment obtenir mon permis international ?

Coût et validité :

Le permis international est gratuit et d'une validité de 3 années. Il concerne uniquement les personnes qui peuvent justifier que leur domicile ou leur résidence habituelle est en France, et sert donc aux déplacements de courte durée, par exemple à but touristique. Le permis de conduire international est une traduction de votre permis de conduire français. Les pages de couverture cartonnées de couleur grise, mentionnant le droit à conduire, et la première page intérieure sont imprimées en français. Les autres sont traduites en plusieurs langues dont obligatoirement l'anglais, l'espagnol et le russe. Le modèle actuel français comporte également une traduction en arabe. Il est ainsi lisible dans la plupart des pays du monde ayant ratifié une convention internationale sur la circulation routière. 

Pièces à fournir :

  • le permis national,
  • un justificatif d’identité,
  • deux photographies récentes et identiques,
  • un justificatif de domicile.

Lieux d'obtention :

  • la préfecture ou la sous-préfecture du domicile,
  • à Paris, à la préfecture du domicile

Il est possible de donner procuration à un tiers, qui devra présenter en plus, une procuration établie sur papier libre l’autorisant à retirer le permis et une pièce d’identité personnelle.

Important : Conservez votre permis de conduire français car seul, le permis de conduire international n'a pas de valeur.

Permis de conduire en dehors des pays de l'Union Européenne ?

Il est vivement conseillé de se renseigner avant le départ de France auprès de l'Ambassade ou du consulat du pays d'accueil sur les points suivants :

  • conditions de reconnaissance dans le pays d'accueil du permis de conduire français, voire du permis de conduire international français ;
  • conditions d'échange du permis de conduire français en un permis de conduire local ;
  • le cas échéant, conditions d'échange ou de reconnaissance d'un permis de conduire français obtenu par échange d'un permis de conduire étranger ;
  • les documents à se procurer avant le départ de France auprès des autorités françaises, à faire légaliser (ou munir de l'apostille) et, le cas échéant, à faire traduire dans la langue du pays d'accueil.

La liste des pays avec lesquels la France a une convention dans ce domaine des permis de conduire est  disponible sur le site du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie  (http://www.developpement-durable.gouv.fr/ ).

S'expatrier avec sa voiture ?

Comment faire passer ma voiture à la frontière ?

Il vous suffira de photocopier la carte grise (certificat d’immatriculation) de votre véhicule et de la remettre à l’agent douanier. En retour, il vous remettra l’original de votre certificat d’immatriculation barré d’un trait en diagonale et revêtu de la mention « véhicule exporté le… par le bureau de douane de… », certificat authentifié par le cachet du bureau.

Il vous faudra alors changer la carte grise, ainsi que les plaques d’immatriculation.

En ce qui concerne l'immatriculation de votre véhicule; si vous résidez dans l'un des Etats de l'Union européenne pendant plus de 185 jours par an, vous disposez de 6 mois pour faire votre changement de carte et de plaque d'immatriculation. En dehors de l'UE, vous devrez également faire ces changements. Gardez à l'esprit que bien souvent vous devrez résilier votre assurance automobile française, que ce soit avant de partir ou bien quelque temps après votre arrivée; ainsi il vous faudra faire les changements de carte grise et d'immatriculation pour pouvoir de nouveau être assuré par un agent étranger.

Sites internet consultables :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31345l
Contacter l'UFE de votre futur pays de résidence

 
Partager cet article