Le Volontariat International, c’est souvent profiter d’une expérience à l’étranger tout en enrichissant son CV. Une formule idéale pour les jeunes diplômés qui veulent tenter leur chance à l'international. 

Il existe dans ce domaine deux types de statut  différents :

  • le statut de Volontaire Civil International (VIE ou VIA) encadré par l'Administration Française (BUSINESS-FRANCE pour les VIE et les ministères pour les VIA) ;
  • les Volontaires à vocation humanitaire, sociale, sportive ou technique qui sont encadrés par des associations reconnues ou non par l'Administration Française... Attention aux associations malhonnêtes !

Ce programme ambitieux est géré par les ambassades de France et il permet aux jeunes de partir entre six mois et deux ans pour une mission professionnelle à l’étranger. Depuis la création de la formule, 44 000 jeunes sont ainsi partis aux quatre coins du monde pour réaliser des missions professionnelles pour le compte de plus de 5 000 entreprises.

Le statut du volontaire international a bien des côtés avantageux : un statut public protecteur, et une rémunération généralement plus élevée qu’en France. Celle-ci varie en fonction des pays et sans distinction de niveau d’études. Sauf exception (où la structure d’accueil prend l’imposition à sa charge), elle est exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu.

L’assurance du volontaire couvre les frais médicaux et chirurgicaux, l’assistance rapatriement et la responsabilité civile. Elle est valable en France et à l'étranger. L’entreprise prend souvent à sa charge au moins un aller-retour vers le pays d’origine du volontaire. Enfin, le temps du service est assimilé une période d’assurance pour l’ouverture et le calcul des droits à la retraite.

Pour plus d’informations : Centre d’information sur le volontariat international (CIVI), 0810 10 18 28, www.civiweb.com.

Le VIE (volontariat international en entreprise) et le VIA (volontariat international en administration)

Qu’est ce que le VIE et VIA ?

Le VIA

Le Volontariat international en administration (VIA) est destiné aux jeunes de 18 à 28 ans ressortissant de l’un des Etats membres de l’Espace économique européen, jouissant de tous ses droits civiques et souhaitant travailler pour des services de l’Etat à l’étranger : dans les consulats, les ambassades, les services et les missions économiques françaises à l’étranger, dans les services de coopération et d’action culturelle ou sous tutelle du ministère des Affaires étrangères.

Les VIA peuvent être placés sous la tutelle du Ministère des affaires étrangères et du Développement international (environ un millier de volontaires chaque année), ou bien du ministère de l’Economie de l'industrie et du numérique (plus de 200).

Mais aussi sous la tutelle de la Direction Générale du Trésor et de la Politique Economique (DGTPE). Les volontaires relevant de la DGTPE, peuvent, eux, être affectés au sein :

D’une mission économique (ME)

D’une Chambre de Commerce et d’Industrie Française à l’étranger (CCIFE)

Pour postuler, ces jeunes doivent jouir de tous leurs droits civiques. La plupart des jeunes intéressés sont très diplômés (pour 75 %, ils sont à bac + 5).

Le volontaire bénéficie d’une indemnité selon l’affectation et d’une prise en charge sociale : concernant la rémunération, elle est composée d’une part fixe (701,90 €) et d’une variable qui oscille entre 701,90 € et 3 542,42 €, déterminée selon le pays d’affectation.

La recherche du VIA s’opère uniquement sur la base des propositions diffusées en ligne : la première étape consiste donc à s’inscrire le plus tôt possible sur le site Civiweb.com. Chaque employeur sélectionne ses futurs volontaires, les convoque pour un entretien puis, une fois sélectionnés, ils passent un entretien final avec le ministère des Affaires étrangères. Attention, les diplômés de grandes écoles sont friands de ces postes, et la concurrence est rude !

Le VIE

Le volontariat international en entreprise permet aux entreprises françaises de confier à un jeune de 18 à 30 ans une mission professionnelle à l’étranger. La mission peut durer de six à vingt-quatre mois. Un jeune qui part en VIE percevra une indemnisation comprise entre 1 449,69 € et 3 828,73 € par mois, suivant les pays concernés par la mission. 

Pour rechercher une mission en VIE il y a un télé-service de candidature disponible sur le site www.civiweb.com. Si des offres sont publiées sur le site du Civi, il est aussi conseillé d'élargir les recherches à l’ensemble des entreprises françaises exportatrices. Il est possible de trouver une entreprise et de la convaincre de prendre un jeune en volontariat ! Les entreprises sont avant tout à la recherche de compétences, notamment dans les domaines techniques ou commerciaux.

Quels sont les métiers concernés ?

Tous les métiers sont concernés :

En entreprise : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunication, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines.

En administration : animation culturelle, enseignement, veille économique commerciale ou scientifique, recherches, médecine, hôtellerie restauration.

Quels sont les pays concernés ?

Théoriquement, le volontariat International peut être effectué dans tous les pays en fonction des missions proposées.

Quelles sont les conditions requises pour effectuer un VIE ou VIA ?

Le VI est principalement destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés ou aux chercheurs d’emplois.

A la date d’inscription, vous devez :

  • Etre âgé d’au moins 18 ans et de moins de 30 ans. Le départ en mission s’effectue au plus tard le jour de votre 29ème anniversaire.
  • Etre de nationalité française ou européenne (ressortissant d’un état membre de l’Union européenne ou de l’Espace Economique Européen : U.E + Norvège, Islande, Liechtenstein).
  • Etre en règle avec les obligations de service national du pays dont vous êtes ressortissant.
  • Jouir de vos droits civiques et justifier d’un casier judiciaire vierge.

Enfin, des conditions d’aptitude physique sont exigées pour les personnes exerçant des activités de même nature dans l’organisme d’accueil.

Comment m’inscrire comme candidat au CIVI ?

L’inscription au CIVI est une démarche obligatoire donnant accès aux offres sur le site (http://www.civiweb.com/). Si l’une des offres vous intéresse, adressez votre candidature (CV + Lettre de motivation) au recruteur dont les coordonnées figurent sur l’annonce. Etant donné que c’est à vous de postuler directement auprès des recruteurs, vous devez définir avec soin vos compétences et objectifs professionnels dans votre lettre de motivation.

Pour le VIE, de nombreuses annonces sont consultables sur le site mais il est possible d’élargir sa recherche auprès d’autres entreprises françaises de l’étranger par l’envoi de candidatures spontanées.

Pour le VIA, il est nécessaire de répondre à une offre publiée et il sera inutile de démarcher directement les administrations françaises ou les Ambassades.

Une fois l’engagement de l’entreprise obtenu, dans le cas d’un VIE, l’entreprise doit se mettre en rapport avec BUSINESS-FRANCE, l’organisme gestionnaire pour la validation du dossier.

Pour les VIA, si votre profil convient, l’organisme gestionnaire (MAE ou DGTPE selon les cas) vous contactera pour un entretien.

Une fois la demande d’affectation validée, vous recevrez une lettre d’engagement indiquant les modalités et le contenu de votre mission.

Attention : Les délais d’instruction peuvent être longs (minimum 2 mois). Il convient donc de prévoir un laps de temps suffisant entre son inscription sur le site et la date souhaitée du départ.

Enfin, n'oubliez pas :

  • C’est à vous d’effectuer toutes les démarches administratives relatives au visa, passeport…;
  • En fonction de votre pays d’affectation, vous devez vérifier que vos vaccins sont à jour et vous renseigner sur les éventuels vaccins à effectuer avant votre départ ;
  • Il faut naturellement prévenir les organismes sociaux et fiscaux en France de votre départ
  • C’est généralement à vous de  trouver un logement sur place. La communauté de volontaires présente sur le site du CIVI peut être très utile pour cette recherche.

Plus d'infos sur le site du CIVI rubrique "le volontariat international de A à Z"

Partager cet article