Ce n’est pas vous, expatriés ou en devenir, que nous allons convaincre des multiples bénéfices de partir à l’étranger pendant ses années scolaires. Qui plus est, par votre démarche d’expatriation, vous faîtes toucher du doigt à vos ados le fait que, s’ils sont nés sur le sol français, ils n’en sont pas moins des citoyens du monde.
Voici 4 arguments pour les convaincre de vivre une expérience en solo à l’étranger pendant 3, 6 ou 10 mois.

1. Devenir bilingue :

Etre immergé 24h/24 dans un pays étranger, avec aucun ou peu d’autres français, permet de s’immerger totalement dans la langue. Discussions avec les camarades de classe, les professeurs, émissions radio, séries TV, avec la famille d’accueil ou les locaux, tous les sens sont en éveil. Au départ, on capte des mots connus pour comprendre le sens général, peu à peu on comprend très vite des phrases entières, puis on arrive à suivre et interagir dans la discussion. Les progrès s’accumulent au fil des jours jusqu’à saisir les nuances, l’accent, l’intonation ainsi que les expressions idiomatiques. Il suffit de quelques semaines de ce bain linguistique pour prendre de l’aisance, désinhiber sa pratique orale des langues étrangères, et peu à peu devenir bilingue. 

2. Élargir son monde : 

En partant à l’étranger, on se confronte à des différences culturelles plus ou moins importantes selon les pays, et on n’a pas d’autre choix que de les respecter pour s’intégrer. Cela oblige à ouvrir son esprit à d’autres façons de se comporter, d’autres horaires, d’autres habitudes alimentaires, mais aussi à un autre système scolaire, des relations profs-élèves différentes, etc... A l’inverse, le jeune Français est aussi un ambassadeur de la culture française  à l’étranger et pourra partager ses valeurs avec ses camarades, ses professeurs, sa famille d’accueil. La rencontre avec l’autre, le partage d’expérience, l’apprentissage d’une autre culture font tout le sel de cette expérience.

3. Grandir et gagner en confiance en soi :

Partir à l’étranger en solo pendant plusieurs mois oblige à sortir du rassurant cocon familial pour se frotter à un environnement inconnu. Lorsque les proches sont à des milliers de kilomètres, il faut apprendre à se débrouiller seul, ou à demander de l’aide à sa famille d’accueil, ses professeurs ou ses camarades. Il faut savoir faire preuve d’autonomie, de maturité. Après cette aventure, tous les jeunes ont gagné en maturité et ont davantage confiance en eux face à une situation inédite. 

4. Préparer son avenir :

Etre parti en scolarité à l’étranger est un atout majeur sur un CV : outre la maîtrise linguistique, cela dénote un caractère volontaire, entreprenant, fonceur, souvent très apprécié par les recruteurs. C’est un sésame pour poursuivre ses études dans de grandes écoles françaises ou à l’étranger, pour obtenir un stage professionnel à l’étranger ou, à plus long terme, envisager une carrière internationale.
 
Contactez SILC par email ou téléphone – une conseillère SILC vous recontactera pour parler de votre projet.
 
 
"Depuis mon séjour, je me sens plus ouverte, moins timide, plus responsable et autonome."
Nina S. 15 ans
Partager cet article