Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se réunir en famille et de retrouver des amis que l’on ne voit parfois qu’une fois par an pour le 31 ! Sans mettre les petits plats dans les grands au risque d’en faire trop et d’être too much, il y a des codes à connaître qui sont de petites attentions discrètes que l’on perçoit à peine mais qui rendent le moment de partage plus agréable. 

Quand on sait ce qu’il faut faire, on peut s’autoriser à ne pas le faire. C’est pourquoi je vous donner quelques astuces et conseils dont vous ferez ce que vous souhaitez. Six astuces que je vous confie et après tout « les bonnes manières ce n’est pas obligatoire mais c’est bon à savoir ! »

Astuce n°1 : A moitié plein ou à moitié vide ?!

Les verres à eau doivent être servis lorsque vos invités passent à table. C’est un rappel pour certains sans doute mais sachez que cette petite attention permet à l’un de vos convives de prendre un médicament en toute discrétion sans mettre l’accent sur un problème dont on a rarement envie de parler un public. Le principal souci des maîtres de maison est de tout faire pour que chacun soit le mieux possible.

Astuce n°2 : Dedans ou à côté ? 

Les serviettes, ah les serviettes… un casse-tête ! On ne sait jamais où les poser quand l’heure vient de dresser le couvert. Et pourtant c’est simple comme « bonjour » ! A l’heure du déjeuner, elle est placée dans l’assiette alors que pour le dîner, vous la plierez à gauche de cette dernière sur ou sous la fourchette. Un exercice de mémoire qui permet de faire travailler vos méninges !! Le tout est de savoir pourquoi ? Le soir, traditionnellement, on proposait un potage, seul met servi à l’assiette avant de passer à table. Logiquement on ne pouvait donc pas mettre le carré de tissu dans la soupe !

Astuce n°3 : Pas si compliqué ! 

Les couverts sont placés de façon logique. Rappelez-vous de cette pauvre Julia Roberts dans « Pretty Woman » qui a connu un moment de solitude immense quand on lui a servi des escargots ! Pourtant c’est très simple. Vous vous servirez des couverts les plus éloignés de l’assiette pour le premier plat. Et ainsi de suite … compris ? Il est plus raffiné de poser les fourchettes dents posées sur la nappe. Une raison pratique,  éviter de se piquer la paume de la main en discutant avec votre voisin. Une raison historique, les familles qui avaient des armoiries les faisaient graver sur l’extrémité extérieure… donc les pointes devaient être vers le bas. Les lames de couteaux quant à elles regardent toujours l’assiette. 

Astuce n°4 : Placé gagnant !

Si votre diner est composé de personnes qui ne se connaissent pas bien ou se rencontrent pour la première fois, il est judicieux de mettre le prénom de chacun à côté du couvert afin de savoir qui sont nos voisins. C’est une façon aussi de lancer une conversation ou de comprendre rapidement que nous sommes assis à côté du cousin germain de la femme de votre filleul !!! Je plaisante mais de grandes discussions commencent souvent à l’évocation d’amis communs. Ces petites étiquettes permettent au maître de maison de ne pas avoir à mémoriser le plan de table car c’est à l’homme que revient cet exercice normalement. S’il s’agit d’un dîner en famille ce protocole est allégé et beaucoup moins formel évidemment. 

Astuce n°5 : Comme du bon… !

Je vous conseille de placer du pain à côté de chaque assiette qui est très apprécié des invités qui n’ont alors pas besoin den réclamer. Vous pouvez demander à votre artisan boulanger de vous préparer de petits pains individuels mais il est possible aussi de disposer un ou deux morceaux de baguette si c’est plus simple. Le pain se place à gauche au niveau des verres. Il sera posé à même la nappe pour le déjeuner et dans une assiette à pain pour le dîner. Si vous n’en n’avez pas, optez pour des sous tasses !

 Astuce n°6 : Au plaisir des yeux !

Pour un dîner vous devez obligatoirement – je suis catégorique – faire un centre de table. N’hésitez pas à le confectionner vous-même en mélangeant photophores, fleurs et bougies. Vous respecterez les codes couleurs de votre nappe pour que ce soit harmonieux lorsque vos invités découvriront votre table. Recevoir c’est mettre en éveil tous les sens et la vue est quasi le plus important !
 
Je vous souhaite où que vous soyez dans le monde de très belles fêtes !
 
Jérémy Côme
 
 
Expert en savoir-vivre dans les émissions où il est chroniqueur, Jérémy Côme défend avec passion et conviction ces préceptes légués par des siècles de traditions. L’envie de les partager a guidé sa démarche, il s’est attaché à en dévoiler l’origine, la symbolique ou l’héritage. Donner du sens à ces codes, maçonner ce ciment social pour entretenir la grâce des relations humaines, telle a été son ambition en rédigeant ce guide.
 
« L’art de maîtriser les codes » est son premier ouvrage  sur le savoir vivre et les bonnes manières versus 2018. Moderne dans sa forme, vivant dans sa rédaction, concret dans ses exemples, ce livre est un outil pratique. Vous pourrez  piocher, ici et là, des astuces visant à anticiper les multiples situations de la vie courante qui parfois nous plongent dans l’embarras, faute de posséder les codes, les usages et les bonnes manières. 
Il évitera aussi aux plus anxieux d’appréhender certaines conjonctures. Ce manuel vous donne les clefs du bien vivre ensemble.
 
 
Vous retrouverez, désormais, chaque mois un article de Jérémy en lien avec l’actualité. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article