Les étrangers nous envient souvent cet « art de vivre à la française » qui tend pourtant parfois à se perdre dans notre univers mondialisé. Petit rappel de quelques règles à observer à table.

Les Rémois n’ont rien inventé !

Quelle déception, quand j’ai réalisé que ce que nous appelons le « quart d’heure rémois » qui consiste à arriver quinze minutes après l’heure à laquelle on était invité n’est pas une exception régionale. Il est en effet convenable d’arriver à un dîner avec un quart d’heure de retard ce qui est plus "scientifiquement" appelé le « quart d’heure de politesse ».

Dresser la table pas toujours simple mais assez logique.

Très simplement, les fourchettes se placent à gauche et les couteaux à droite, même si cette logique se fait au détriment de gauchers qui inversent leurs couverts… là encore, la préséance va au plus grand nombre. Concernant l’ordre si vous servez plusieurs plats, les couverts s’utilisent de l’extérieur vers l’intérieur et disposés dans ce sens, par exemple les couverts à poisson à l’extérieur si vous servez du saumon en entrée et les couverts à viande à l’intérieur pour le gigot du plat de résistance. Les couteaux sont posés lame vers l’assiette.

Et le sens de la fourchette me direz-vous ? 

Eternel questionnement… En France, la fourchette se pose dents vers le bas, cela provient du fait que les armoiries étaient visibles dans ce sens en France alors que dans les autres pays, dont la Grande Bretagne et l’Allemagne, les armoiries étaient apposées de l’autre côté et les dents de la fourchette placées vers le haut à table.
 
Pour les couverts à fromage ou à dessert placés en haut de l’assiette, on place d’abord le couteau (ou la cuillère) lame vers la gauche, puis la fourchette dans le sens opposé. Petit "truc" mémotechnique, faites glisser votre couteau de la droite de l’assiette vers le haut.
 
La serviette quant à elle se place pliée à gauche de l’assiette (les puristes ajouteront que c'est seulement pour le dîner et qu'elle se place pliée en triangle sur l'assiette pour le déjeuner). Vous la poserez sur vos genoux pendant le repas et, à la fin du repas, vous la laisserez à droite de l’assiette non-repliée.

Quelques conseils en vrac lorsque vous êtes à table

La salade ne se coupe pas avec le couteau mais, si besoin est, avec le côté de la fourchette. Pas simple me dire-vous… certes, une bonne raison pour penser à ne pas laisser d’immenses feuilles de laitue lorsque vous  servez une salade verte à vos convives.
 
Le beurre ne se tartine pas directement du beurrier à votre pain. D’abord, on coupe un morceau de beurre que l’on pose dans son assiette et que l’on tartine sur un petit morceau de pain. De la même façon, évitez de croquer directement dans votre pain…
 
Et pour conclure, pour être agréable à regarder en toutes circonstances,  la nourriture monte vers la bouche, ce n'est pas la bouche qui descend vers l'assiette ( pour résumer, tenez-vous droit et pas courbé au dessus de votre assiette), on ne met pas ses doigts dans la bouche pour décoincer un morceau d’épinard (au pire, s’il y a des cure-dents à disposition, on s’éloigne un peu en fin de repas pour s’en servir), on ne fait pas de bruit en dégustant sa soupe (à la cuillère et pas au bol, vous l’aurez-compris !) et surtout… surtout… même si la sauce préparée pas vos hôtes est parfaitement délicieuse, on ne « sauce » pas avec les doigts. S’il vous est impossible de résister, piquez un petit morceau de pain sur votre  fourchette pour le faire ! 
 
Mais tout cela… vous le saviez déjà !
 
Partager cet article