Et voilà, vous êtes sur le point de suivre votre conjoint à qui l’on vient de confier un poste à l’étranger !
Un univers de possibles s’offre à vous, avec sa cohorte d’enthousiasme, mais aussi, ne nous le cachons pas, de questionnement, de craintes, et de doutes.
Cet espace-temps qui se profile est une formidable aventure, qui peut vous faire pousser des ailes et vous permettre de déployer votre potentiel et, pourquoi, pas de vous réinventer; en créant un projet unique, exaltant, et plein de sens. Dans la mesure ou vous la préparez bien, cette aventure.
 
Vous déciderez peut-être de trouver vous aussi un poste dans votre nouvelle ville, et dans ce cas, jetez un oeil à la rubrique "Je cherche un emploi à l'étranger" ou consultez les dossiers pays de l'UFE
 
Ou vous brûlez peut-être d’envie de vous connecter à vos envies profondes, de partager vos talents uniques avec le monde et de créer un projet sur-mesure, à votre image.
 
2ème groupe, avec moi, l’excursion commence tout de suite ! Par ici, suivez le guide :
 
Un projet qui a du sens, c’est un projet qui est construit à partir et autour de vos sources d’enthousiasme (aussi appelées passions, mais c’est un mot qui peut faire un peu ou même très peur), qui vous permet de mettre en oeuvre vos merveilleux talents (si, si, vous en avez, tout le monde en a), et qui, quand vous le mettez en oeuvre, vous donne la sensation claire que ce que vous faites est utile, que vous apportez à votre façon votre contribution au monde. 
 
Pour vous aider à trouver des idées de projets à votre mesure, et qui feront rayonner votre nouvelle vie d’expatrié(e), suivez ces étapes et répondez à ces questions essentielles ( un peu avec votre tête, mais surtout avec votre coeur) : 

1. Re-connectez vous à vos sources d’enthousiasme :

Elles ne sont pas très difficiles à trouver, on en décèle des empreintes un peu partout dans notre vie. Il suffit de savoir où chercher.
Trois indicateurs pointent du doigt de façon systématiques ces sources d’élan :
  1. Ce qui vous met en joie, vous emplit d’énergie : Quelles sont les activités (personnelles et professionnelles) qui vous font vibrer, que vous trépignez de faire, qui font battre votre coeur, dans lesquelles vous adorez plonger ?
  2. Ce que vous adoriez faire quand vous étiez enfant/adolescent/jeune adulte : La période « bénie », avant le grand formatage, avant que l’on vous amène à penser qu’il serait plus judicieux de devenir avocat plutôt qu’ébeniste, plus porteur de faire science po que psycho. Replongez dans vos souvenirs et, au besoin, questionnez des membres de votre famille ou des amis d’enfance. Listez le plus d’activités que vous adoriez faire, juste pour l’immense plaisir de les faire, sans attente de rétributions.
  3. Les sujets de conversation qui ne vous lassent jamais : Quels sont ces sujets dont vous pourriez parler des heures ? Sur lesquels vous pouvez faire des recherches sur internet le soir venu, quand la maison dort, même quand vous êtes très fatigué(e) ? Qu’est ce qui attise encore et toujours votre curiosité, vous chamboule d’intérêt et de fascination ? Faites une liste

2. Débusquez vos talents

Alors, soyons bien d’accord sur les définitions, les talents ne sont pas des compétences. Les compétences sont des savoirs/savoirs faire/savoir-être que vous avez acquis. Certains peuvent vous plaire quand d’autres (et parfois beaucoup d’autres) peuvent vous pétrifier d’ennui et d’effroi. Les talents se rapprochent davantage de la notion de prédispositions : les ressources naturelles qui, quand vous les utilisez, créent en même temps le maximum de satisfaction en vous, et le maximum d’efficacité. D’où le grand intérêt (et la grande nécessité) de définir et d’utiliser vos talents.

Ce n’est pas toujours simple de définir ses propres talents, car : 
  1. Certains sont une telle « seconde nature » pour vous que vous ne les voyez pas,
  2. Certains ont été mis de côté depuis un bon bout de temps, et vous avez pu oublier jusqu’à leur existence (mais on n’oublie jamais vraiment, c’est la bonne nouvelle).
Pour les faire apparaitre, il faut chercher en priorité ces 3 indices :
  • le naturel : Quelles sont les actions (professionnelles ou personnelles) qui, lorsque vous les faites, vous font vous sentir vous-même, très à l’aise, vous semblent complètement naturelles, faciles ? Listez-les
  • Le mélange de joie/d’énergie et de grande efficacité : Quelles sont les actions qui, quand vous les faites, vous font ressentir une grande satisfaction, vous gorgent d’énergie, génèrent de super résultats ? Que vous réussissez très bien ? Pour lesquelles on vous complimentent/félicitent de façon régulière ?
  • L’absorption : Quelles sont les actions qui, quand vous les faites, vous font oublier l’heure qu’il est et où vous font perdre la conscience de vous-même ? Listez en le plus possible.
Et hop, on reprend tous les items listés, et on en sort les talents, qui commencent par des verbes à l’infinitif (exemples de talents : trouver des solutions innovantes, faire émerger les potentiels, percevoir de façon intuitive les ressentis des gens…)

3. Définissez votre mission

Qu’est ce que vous aimeriez vraiment, vraiment, vraiment… apporter au monde ? Qu’est ce qui a le plus de sens pour vous ? Quelles sont les thématiques, les chevaux de bataille, les fers de lance, ou dans un langage moins guerrier, qu’est ce que vous aimeriez transmettre, comment aimeriez-vous aider ? Et à quel public, à quel type de personnes aimeriez-vous le plus vous adresser ? De qui aimeriez-vous être entouré dans votre activité toute neuve ? 
 
Lancez-vous et écrivez un énoncé de Mission : « Ma mission est de……… pour/avec……en……….. »

4. Croisez tout ça

Maintenant, brainstormez : Prenez une feuille, écrivez votre liste de sources d’enthousiasme, vos talents, et votre mission. Et croisez les items les uns avec les autres. Quelles idées d’activités sortent du chapeau ? (Et plus précisément, quelles idées sortent de votre coeur ?)
Par exemple, deux de vos sources d’enthousiasme sont le développement personnel et faire des vidéos. Deux de vos talents sont d’écrire des textes inspirants et de créer des solutions alternatives. Votre mission est d’aider les femmes à équilibrer leur vie personnelle et professionnelle. Idée ? Devenir coach en équilibre de vie, écrire un blog, créer des outils inédits, et lancer une chaine youtube pour diffuser vos réflexions, votre énergie, et votre message.
 
Vous allez donc maintenant vous retrouver, si tout s’est bien passé, avec une liste d’idées. Qu’il faudra ensuite envisager, peser, creuser, trier, pour en faire un véritable projet. 
Car les idées, mes ami(e)s, ce n'est peut-être pas tout, mais c’est le grand et le seul début de tout. Le début d’une activité passionnante et viable. Le début d’une expatriation exaltante et pleine de sens. Le début de votre nouvelle vie.
 
 
 
 
 
Maud Simon
Psychologue, coach
 
Partager cet article