UFE Monde

Edito du Président

Voeux pour 2020, vision pour l'UFE, élections consulaires... retrouvez l'édito de François Barry Delongchamps, Président de l'Union des Français de l'Etranger.

"A tous les adhérents de l’UFE, à tous les Français de l’étranger, à tous nos partenaires qui participent à nos actions en France et dans le monde, je présente mes meilleurs vœux en ce début d’année 2020.
 
S’ils sont souvent un peu oubliés des pouvoirs publics français, les Français de l’étranger animent des communautés précieuses pour notre pays et pour son rayonnement dans le monde. Ils investissent pour l’avenir, ils développent leur savoir-faire dans tous les domaines, et grâce à leur nombre, ils constituent une force croissante et puissante.
 
Depuis sa constitution en association reconnue d’utilité publique, l’UFE est à l’origine de tous les acquis politiques et sociaux que la France a bien voulu reconnaitre aux Français de l’étranger. Mais il faut encore aller plus loin, pour créer des écoles, pour améliorer la sécurité et l’assistance médicale, pour lutter contre toutes les discriminations, nombreuses, qui persistent et parfois se développent sur le plan fiscal et social.
 
Pour mieux se faire entendre, et remplir ses trois missions, accueil, entraide et convivialité, l’UFE entend rassembler et respecter toute la diversité des communautés françaises.
 
En 2020, des élections seront organisées à l’étranger pour désigner des conseillers et des délégués des Français de l’étranger. L’UFE souhaite que nos concitoyens participent nombreux à ces élections qui les concernent directement. Mais l’UFE n’a pas vocation à participer elle-même à des compétitions électorales. Sans doute n’est-elle pas neutre, car elle prend naturellement position quand les intérêts des Français de l’étranger sont en cause. Mais elle n’a pas à se substituer aux partis politiques, ni matériellement, ni moralement.
Aussi l’UFE a-t-elle décidé de ne soutenir aucune liste de candidats lors de ces élections. Ses membres seront libres de s’engager à titre personnel, dans le cadre de leur choix, sans cacher pour autant leur appartenance à l’UFE. Mais nul ne pourra se prévaloir du soutien de l’UFE qui n’appuiera ni ne combattra aucune liste de candidats.
 
Bonne et heureuse année !"
 
François BARRY DELONGCHAMPS
Président de l’Union des Français de l’Etranger
 
 
Partager cet article