UFE Monde

Expatriés : il ne faut pas avoir votre résidence en France à Paris !

La loi de finance 2017 permettait d'augmenter la taxe d'habitation sur les résidences secondaires de 5 à 60 % . Le Conseil de Paris a tranché hier... Ce sera 60 % d'augmentation et tant pis pour les Français de l'étranger qui ont choisi de garder un pied à terre dans la capitale pour des raisons familiales ou tout simplement par simple attachement à leur pays !

La raison avancée : favoriser l'accès au logement locatif dans la Capitale. L'ambition est louable mais les moyens restent discutables...

Cette majoration s’applique à la cotisation de taxe d’habitation revenant à la personne qui dispose du logement, qu'il soit propriétaire ou locataire. Elle ne concerne pas les personnes qui disposent d’une résidence secondaire à Paris pour les besoins liés à leur activité professionnelle, celles-ci pouvant obtenir le dégrèvement de cette majoration sur simple réclamation auprès des services fiscaux.(Source http://www.paris.fr/actualites/residences-secondaires-majoration-de-la-t...)

Les Français de l'étranger apprécieront, surtout lorsque, de retour en France, ils ont tous les problèmes du monde à louer un logement, sans bulletin de paie et sans feuille d'impôt française.

 

Les parlementaires membres de notre association se sont d'ores et déjà saisis de ce problème. Nous ne manquerons pas de suivre avec attention ce dossier !

Le 15 février, Thierry MARIANI est intervenu pour dénoncer cette augmentation et demander à ce que désormais les résidences principales en France des Français établis à l’étranger ne soient plus considérées comme une résidence secondaire. Regarder l'intervention de Thierry Mariani

http://www.claudine-schmid.ch/2017/01/27/taxe-dhabitation-residences-sec...

http://www.frederic-lefebvre.org/11724-2/

Partager cet article