UFE Monde

Impatriés : comment surmonter le blues du retour ?

Si le départ peut être très dur, en quittant sa famille et tous ses repères dans le pays natal, le retour peut lui aussi être un moment difficile à vivre, aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel.  

Le retour dans le pays d’origine après une période d’expatriation à l’étranger représente un véritable tsunami pour un grand nombre de personnes.  Parfois : ce retour d’expatriation peut être difficile dans certains cas de figure. 

Le blues du retour, une définition

Le blues du retour est une réalité inattendue parmi les impatriés, qui naît de l’accumulation de plusieurs éléments. 
 
Il faut prendre en compte la difficulté de devoir tout quitter à nouveau dans son pays d’expatriation, y compris les habitudes instaurées et les personnes auxquelles on s’est attachées. Même si les technologies d’aujourd’hui nous permettent de rester facilement en contact même en cas de longues distances, ce sont des liens forts auxquels il va falloir renoncer. A cet éloignement il faut aussi ajouter les démarches administratives à gérer, qui peuvent agacer et rendre le retour nettement moins enthousiasmant. 
 
Un autre facteur qui peut accroître le blues est la déception du retour : le pays d’origine a changé et ne correspond plus à notre souvenir. On a l’impression de devoir se réhabituer à tout. Il peut arriver de ne plus reconnaître nos amis d’antan, les relations ayant évolué, certains amis peuvent avoir déménager, d’autres ont pris des chemins de vie différents. Il est alors possible d’avoir l’impression que nos proches ont construit leurs vies sans nous. 
 
D’un point de vue professionnel, on peut aussi être déçus. On peut se retrouver “au placard” à son travail, avec le manque d’évolution tant attendue après une expérience d’expatriation brillante.  

Des signes qui ne mentent pas

Comment se manifeste le blues du retour ? C’est un mélange de nostalgie et de tristesse, accompagné d’un sentiment d’ennui et d’irritabilité. 
 
Votre vie d’expat vous manque, avec ses trépidations et challenges au quotidien. Tout y était nouveau et beau à vos yeux, alors que dans votre pays natal vous avez perdu l'intérêt et avez constamment une sensation de déjà-vu. A l’étranger vous étiez tolérant et prêt à accepter beaucoup de choses, conscient des différences culturelles et des usages. A votre retour, certaines habitudes de vos proches peuvent vous agacer. 
 
Il est commun de se sentir un peu isolé, chacun faisant sa propre vie et ne portant pas, hélas, le même intérêt que vous sur votre expérience d’expatriation. 
 
Votre retour au travail peut également apporter son lot de frustrations, vos attentes peuvent notamment ne pas se réaliser aussi vite que l’auriez attendu. C’est pour cela qu'un grand nombre d’expatriés changent de poste suite à leur retour. 
 
Cette frustration peut être également partagée par votre conjoint.e, qui a dû mettre sa carrière entre parenthèses et sacrifier son épanouissement pour vous suivre dans votre expatriation. Le risque d’avoir des difficultés à réintégrer le marché du travail participe au sentiment d’angoisse lié au retour.

Des conseils pour surmonter le blues du retour

Comment faire pour vaincre ce blues et retrouver la sérénité à votre retour d'expatriation ? Vu qu’il s’agit d’un événement très courant pour une grande partie des impatriés, il faut anticiper au maximum pour s’y préparer. 
 
Il faut commencer par voir ce retour comme une nouvelle aventure d’expatriation. Pensez donc à toutes les démarches administratives à effectuer une fois de retour dans votre pays natal en vous aidant d’une liste. Vous pouvez vous inspirer d’une checklist toute prête comme celle que vous trouverez sur le site de l'UFE. N’hésitez pas à demander à un membre de la famille ou à un ami de vous aider à gérer certains aspects dans votre pays d’origine avant votre retour. 
 
Ne restez surtout pas isolé ! Cherchez à joindre d’autres personnes qui ont choisi comme vous de rentrer dans votre pays d’origine après avoir vécu à l’étranger. Cette démarche est importante car leurs témoignages pourront vous rassurer et leurs conseils vous seront très utiles. 
 
Vous pouvez également aller sur le site créé par Anne-Laure Fréant, où vous trouverez des dossiers très complets sur toutes les thématiques liées au retour, y compris ce fameux blues. Vous y trouverez également un simulateur de retour.
 
Pour vous motiver et vous rebooster, fixez-vous de nouveaux objectifs et investissez-vous dans de nouveaux projets. 
 
Professionnellement parlant, l’expatriation peut accélérer véritablement une carrière, mais l’employé risque d'être déçu. Pour l’équipe RH, il est essentiel de rester en contact avec le collaborateur pendant sa période d’expatriation afin d’éviter son départ de l’entreprise à son retour dans le pays. Avec des entretiens réguliers, vous serez en mesure de comprendre les attentes et l’évolution de l’employé, afin de préparer son retour dans les meilleures conditions. Il est notamment essentiel d’organiser sa réinsertion par le biais d’un planning.
 
Pour se réintégrer facilement, trouvez un sponsor dans l’entreprise, comme votre supérieur hiérarchique ou un de vos collègues, qui vous tiendra au courant de ce qui se passe au bureau. A votre retour vous vous sentirez moins perdu, car vous aurez été tenu informé de toutes les questions importantes. Le retour au travail sera alors facilité. 
 
Concernant votre conjoint et pour l’aider dans ses démarches, vous pouvez vous rendre sur le site de l’IDCN qui présente les facilités mises en place par les entreprises pour faciliter la réinsertion professionnelle du conjoint aussi bien lors de l'expatriation que lors du retour. 
 
Si vous le souhaitez, vous pouvez vous confier à un coach spécialisé, lequel peut vous aider dans tous les aspects pour vous garantir un retour serein dans votre pays d’origine : de la recherche d’un logement, à la gestion du retour au travail, en passant par le support pour effectuer les démarches administratives. 
 
 
Prêt à emménager ?
Contact & réservations
Téléphone : +33 (0)1 42 96 31 46
Adresse : 21 rue Vauvenargues 75 018 Paris
 
Partager cet article
UFE Monde
Expatriation et retour en France : votre guide 2019
UFE Monde
Rentabiliser mon appartement parisien pendant mon expatriation
UFE Monde
Louer un appartement à Paris, combien ça coûte ?