UFE Monde

Investir dans les placements exotiques ?

Bitcoin, terres rares, œuvres d’art, ou grands-crus, ces placements alternatifs ou « exotiques » se sont fortement développés ces dernières années. Frédéric Arnaud, cofondateur du fonds de Private Equity Phillimore et de la plateforme d'épargne dans les PME françaises WeShareBonds, et expatrié français revient sur ces actifs atypiques.
 
 
Pour qui désire sortir des sentiers battus, et s’écarter des classes d’actifs traditionnelles, des supports d’investissement que l’on pourrait qualifier « d’atypiques » ou « d’exotiques », sont devenus accessibles via l’évolution des technologies, dans un marché mondialisé.

Avènement des émergents 

Parmi les actifs présentés, certains placements « plaisir », sont devenus le témoignage de nouvelles tendances dans les économies émergentes : une illustration directe de l’accès d’une grande partie de la planète aux modes de consommation « occidentaux », d’un déplacement de la richesse vers ces zones émergentes. L’évolution du marché de l’art, du vin, de l’or ou du diamant, est ainsi en grande partie liée à la croissance de ces pays, au premier rang desquels la Chine semble faire la pluie et le beau temps.

Témoignage des nouveaux équilibres internationaux

Après une décennie d’afflux de liquidités via les banques centrales, certains sous-jacents tels que le bitcoin ou l’or peuvent apparaître comme des actifs « antisystèmes ». Soupçonnés d’alimenter le blanchiment, ou utilisés pour contourner le contrôle des changes établi par certains états. Ils illustrent aussi les nouveaux enjeux économiques : que ce soient les terres rares - au cœur du conflit sino-américain -, l’or ou les diamants, dont l’exploitation future sera sans doute liée aux problématiques de développement durable.

Règne de la data et de la techno

Ces marchés mondialisés n’auraient pu aboutir sans une exposition constante aux nouvelles technologies : citons le cas des cryptomonnaies, Que l’on soit à Mumbai, Dubai, Shanghai ou New-York il est maintenant possible d’avoir la côte immédiate de tel artiste, ou tel grand cru, alimentant une évolution continue de ces marchés.
 
De ce grand mouvement, la conclusion est sans doute qu’il n’y a pas de placement miracle. Ces produits peuvent néanmoins permettre aux épargnants de trouver des nouvelles thématiques complémentaires des actifs traditionnels, correspondant à leurs centres d’intérêts. A condition toutefois d’accepter une bonne dose de risque. 
 
Nous vous invitons à découvrir un focus sur les différentes réalités de ces actifs en téléchargeant ce livre blanc sur "Investir dans les placements exotiques ?” 
 
 
 
 
 
Partager cet article
UFE Monde
Investir dans les PME françaises, bons réflexes et pièges à éviter.
UFE Monde
Quel est l’impact des expatriés sur l’économie française ?
UFE Monde
Plateforme digitale de financement participatif