UFE Monde

Investir, pourquoi les actions ne sont pas risquées ?

Les actions sont le placement le plus rentable et ne présentent pas de risque dans la durée. Pour construire son capital, il est donc judicieux d’y investir son épargne de long-terme. Notre partenaire Hiboo expert vous explique tout.

Sur le long terme les actions sont le placement financier le plus rentable :

 
Performance moyenne annuelle, dividendes réinvestis, des différents actifs financiers aux Etats-Unis (en %) :
 
  
Source : Laulanié, US department of commerce et Standard &Poors
 
La performance moyenne annuelle des actions, à +9,6 %/an (à dividendes réinvestis) par exemple pour la période 1990-2015, dépasse de loin celle des obligations et des actifs monétaires (respectivement à +6,5 % et +5,5 %).
 
Pourtant, la plupart des épargnants évitent la bourse et préfèrent les obligations et l’immobilier, même les français de l’étranger pourtant réputés plus entrepreneuriaux que ceux de métropole.
 

C’est qu’en contrepartie de cette performance les actions sont, et de loin, le placement financier le plus volatile :

 
Moyenne des performances annuelles et de la volatilité des actions aux Etats-Unis de 1870 à 2015 :
 
                    
Source : Laulanié, US department of commerce et Standard &Poors
 
Historiquement, la volatilité des actions est en effet plus de trois fois supérieure à celle des obligations pour une performance moyenne annuelle près de deux fois plus élevée.
A cause de cela, les actions sont considérées comme un investissement à risque.
 

Pourtant, le placement en actions n’est pas risqué :

 
En finance, on considère généralement que la volatilité mesure le risque. Chez hiboo.expert, nous considérons que la volatilité mesure la volatilité. 
 
Le risque, c’est-à-dire la probabilité de perdre tout ou partie du capital investi en actions n’est lié à la volatilité que si l’investissement en actions est un investissement à court ou moyen terme.
 
En effet, la formule qui calcule la volatilité est une racine carré ce qui signifie que la valeur de la volatilité diminue avec le temps, alors que la formule qui calcule la performance est une puissance, ce qui signifie que la valeur de la performance augmente avec le temps.
Donc, au bout d’un certain temps, la performance est suffisamment importante pour que la volatilité n’entraîne plus de perte en capital et donc ne représente plus de risque.
 
Il est en d’ailleurs possible de calculer une fréquence de pertes pour un investissement en actions par durée de détention et, lorsque l’investissement est perdant sur cette durée de temps, de mesurer la perte moyenne enregistrée.
 
Fréquence et pertes annuelles moyennes en actions françaises selon la durée de détention depuis 1857 :
 
 
Sources : Laulanié, Insee et SBF
 
Deux éléments sont à retenir dans ce tableau :
- Plus la durée de détention s’allonge, plus la fréquence de pertes diminue.
- Au-delà de 15 ans, le risque de perte d’un placement en actions a été historiquement proche de zéro.
 
Il apparaît donc qu’au-delà de 10 ans, la probabilité de gagner de l’argent avec les actions est de 96 %, et approche des 100 % au delà de 15 ans.
 
Dans ces conditions, l’épargnant averti à intérêt à se constituer le plus tôt possible un portefeuille en bourse avec la trésorerie dont il n’aura pas besoin à court et à moyen terme. 
 
hiboo.expert, qui propose des analyses de sociétés cotées et accompagne l’investisseur dans la construction d’un portefeuille performant, pourra se révéler un allier précieux dans cette entreprise.
 
N’hésitez pas à aller vous inscrire sur notre site afin de bénéficier d’un mois de test gratuit, sans engagement ! 
 
 
Partager cet article