Replaçons-nous dans le contexte, 1927, presque 10 ans déjà que la grande guerre est terminée. La France se remet doucement. La troisième République bat son plein, Gaston Doumergue, Président de la République inaugure le Boulevard Haussmann, le PIB de la France est de 390 milliards de Francs et Simone Veil vient de naitre...

 

En mars 1928, l'UFE publie son premier numéro de La Voix de France. A l'époque pas d'internet, pas de Skype, de Facebook ou de WhatsApp ! La Voix de France devient une mine d'information, un véritable trait d'union entre les Français du monde entier et la France.

Si les problèmes évoqués sont nombreux dans ce premier numéro, les thématiques sont celles, qui aujourd'hui encore, nous motivent et nous préoccupent.

Découvrez le premier numéro de la Voix de France en numérique

 
 
 
 

Au sommaire du magazine n° 1 de Mars 1928

Comment et pourquoi est née l'Union des Français de l'Etranger. - Le Bureau permanent et son programme - Notre service de librairie - Les Français à l'étranger - La nouvelle Loi française sur la nationalité - Les Français de l'étranger sont ils des citoyens de deuxième zone ? - L'Union est nécessaire - Le plus beau Royaume sous le Ciel - Les Français de l'étranger à l'honneur - La Presse française à l'étranger - Bibliographie
 

Un peu d'histoire...

A l’issue de la guerre, les enfants des Français du dehors dont les pères sont tombés au champ d’honneur pour défendre leur patrie ne sont pas reconnus comme pupilles de la nation. Les Français de l’étranger n’ont aucun droit et c’est alors que Gabriel Wernlé, journaliste franco-suisse, décide en 1927, de fonder l’UFE.
 
L’UFE agit seule de 1927 à 1948 pour défendre les droits de ces Français établis hors de France. Elle travaille ensuite en liaison étroite avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946, à l’élaboration de laquelle elle a pris une part essentielle. Elle pourra ensuite s’appuyer, à partir de 1948, sur le Conseil Supérieur des Français de l'Etranger (qui deviendra l’Assemblée des Français de l’Etranger), dont elle a, enfin, obtenu la création.    
L'UFE peut, au terme de ses quatre-vingts dix années d’existence, être fière du chemin parcouru.
 
Reconnue d’utilité publique en 1936, seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, l’UFE est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes Français expatriés. Pour l’anecdote, jusqu’en 1980, l’UFE figure sur la dernière page de tous les passeports Français comme l’organisme à contacter en cas de déplacement ou de séjour à l’étranger.
 
Depuis 90 ans, l’UFE manifeste sa vitalité en adaptant ses objectifs immédiats aux attentes des Français de l’étranger. Elle poursuit son action à long terme, que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de la sécurité des Français de l'étranger, de la fiscalité ou de l’exercice du droit de vote … 
 
 
 
 
"Agir, cela suppose une forte volonté, beaucoup de ténacité et une vision claire de l'effort à accomplir"
Gabriel Wernlé, Fondateur de l'Union des Français de l'Etranger
Partager cet article