Il aura fallu une loi pour mettre en place une mesure de bon sens et interdire l’utilisation du portable à l’école et au Collège. Cet instrument si pratique dont la plupart d’entre nous ne peuvent plus se passer a très certainement un impact psychologique encore plus important sur nos charmantes têtes blondes.

Les petites histoires de cœur et d’amitiés que nous avons tous ado, avaient le bon sens, à notre époque, de s’arrêter sur le pas de la maison. Les réseaux sociaux et le téléphone portable ont apporté tous ces problèmes au cœur de la maison, sans interruption, ce qui entraine des « trop plein psychologiques » chez nos enfants avec parfois de graves conséquences . 
 
Essayez de confisquer son téléphone à votre ado et il aura l’impression que vous le coupez de sa tribu et de toute vie sociale. Au-delà du fait que cette interdiction permettra d’éviter les tentatives de tricherie (Google est quand même plus pratique que l’antisèche au fond du bâton de colle !), il permettra à vos enfants de gagner en sérénité et les encouragera à trouver d’autres activités comme… échanger entre eux  en « live » par exemple !

Ce que dit la règle

Article L. 511-5 du Code de l’éducation 
« L’utilisation d’un téléphone mobile ou de tout autre équipement terminal de communications électroniques par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges et pendant toute activité liée à l’enseignement qui se déroule à l’extérieur de leur enceinte, à l’exception des circonstances, notamment les usages pédagogiques, et des lieux dans lesquels le règlement intérieur l’autorise expressément. Dans les lycées, le règlement intérieur peut interdire l’utilisation par un élève des appareils mentionnés au premier alinéa dans tout ou partie de l’enceinte de l’établissement ainsi que pendant les activités se déroulant à l’extérieur de celle-ci. Le présent article n’est pas applicable aux équipements que les élèves présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant sont autorisés à utiliser dans les conditions prévues au chapitre Ier du titre V du livre III de la présente partie. La méconnaissance des règles fixées en application du présent article peut entraîner la confiscation de l’appareil par un personnel de direction, d’enseignement, d’éducation ou de surveillance. Le règlement intérieur fixe les modalités de sa confiscation et de sa restitution. »

Mais alors comment faire, me direz-vous ? Mon enfant peut-il avoir un téléphone sur lui ? Et s’il a besoin de me joindre en urgence ?

Tout d’abord, c’est l’utilisation du portable qui est interdite. Celui-ci peut être éteint et rangé dans les affaires de votre enfant. Certains établissements proposent également de les déposer dans des casiers sécurisés. Les directeurs d’établissements doivent prévoir les modalités et lieux autorisés pour permettre à votre enfant de vous joindre parce qu’il est malade ou pour vous avertir qu’il sortira plus tôt. 
 
Evidemment la prise de conscience du droit à la déconnexion n’est pas seulement l’affaire de l’éducation nationale. A la maison aussi, il faut encadrer l’utilisation de ces merveilleuses machines.
A vous de jouer !
 
Partager cet article