UFE Monde

Zoom sur l’assemblée générale 2020

Retour sur une assemblée générale peu ordinaire. Le 27 juin 2020 marque une étape dans la vie de notre association. Pour la première fois, dans le contexte de crise sanitaire mondiale, notre assemblée générale s’est tenue en visioconférence sous la présidence de François Barry Delongchamps. Résumé de deux heures intenses.

La 86ème assemblée générale de l’Union des Français de l’Etranger aurait dû se dérouler initialement le 14 mars dernier. Avec quelque prémonition, le Président François Barry Delongchamps et le Conseil d’administration avaient alors décidé d'annuler l’évènement deux semaines avant cette date. 
 
Samedi 27 juin, à 15h00, le Président a donc inauguré cette nouvelle forme d’assemblée générale devant une assistance concentrée et heureuse de se retrouver.
 
Après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, il a souhaité rendre hommage aux membres de l’association qui nous ont quitté cette année. Le Président a également salué la mémoire du Président Jacques Chirac en rappelant qu’ « Aucun dirigeant politique français contemporain n’a prodigué autant de soins aux Français établis hors de France. » sans oublier bien entendu les victimes de l’épidémie de COVID 19- à travers le monde ainsi que leurs familles.
 
Dans son discours sur l’état de l’Union, le président a donné un panorama de nos effectifs dans le monde en 2019. Il a remercié nos partenaires et fait un point sur l’action du siège dans le développement de notre association sur les différents réseaux.
 
Concernant l’action de l’UFE dans la crise du Covid 19, le Président a présenté les actions de notre association et conclut en disant que "Plus généralement, cette situation inédite nous a conduit à travailler autrement et à donner le meilleur de nous-même.
Je ne vous dirai pas que je suis satisfait de la manière dont les pouvoirs publics ont traité cette crise du point de vue des Français de l’étranger. L’UFE a joué son rôle d’alerte et de relai, au besoin – et ce fut souvent le cas – d’auxiliaire pour aider des compatriotes en difficulté. Et il y en a eu …. Beaucoup. …/…
Mais j’ai été choqué par la consigne générale qui a consisté, et qui consiste toujours à refuser d’envisager de rapatrier nos compatriotes installés à l’étranger qui en auraient impérativement besoin pour des raisons sanitaires, économiques ou familiales.
J’ai écrit au Président de la République le 26 mars une lettre très claire dans ce sens, que chacun a pu lire sur notre site."
 
Il a terminé son intervention en revenant sur les élections consulaires décalées à 2021 dont il a réaffirmé l’importance pour la démocratie : "Ces élections nous intéressent à plusieurs titres, même si l’UFE n’y prend pas part en tant que telle et même si elle ne soutient ni ne s’oppose à aucune liste de candidats. Elles auraient dû déjà avoir lieu et il a été décidé de les reporter. L’essentiel est qu’elles aient lieu un jour et dans de bonnes conditions, car elles sont importantes, pour la démocratie, pour les intérêts des Français de l’étranger, Importantes aussi pour la légitimité et la représentativité des comités consulaires."
 
Il a ensuite passé la parole à Edouard George, trésorier, pour le rapport financier ainsi que la lecture du rapport du Commissaire aux comptes puis à Francis Huss, secrétaire général, pour la lecture du rapport moral.
 
L’assemblée a donné quitus au conseil d’administration pour sa gestion de l’association en 2019. 
 
La partie statutaire ainsi terminée, les participants ont échangé sur les divers sujets d’actualité, qui touchent nos compatriotes, pour la plupart liées à la crise sanitaire mondial.  L’action des autorités consulaires au plus fort de la crise, les opérations de solidarité mises en place par le réseau, ont ainsi été évoquées, tout comme la réflexion entamée par le Conseil d’administration sur l’avenir de notre association à l’horizon 2025.
 
Le Président a relevé qu’il existait sans aucun doute « un manque d’empathie » pour nos compatriotes dont les situations économiques dans leurs différents pays annoncent sans doute une vague inédite de retours en France. Il a néanmoins salué l’engagement du Sénat auprès des Français de l’étranger.
 
François Barry Delongchamps a ensuite clôturé l’assemblée générale et donné rendez-vous en mars 2021 pour une assemblée physique à l’image de ce que l’UFE organise pour ses membres de plus convivial et de plus chaleureux.
 
 
 
Partager cet article
UFE Monde
Proposition de loi pour les Français de l’étranger, quelles avancées ?
UFE Monde
SOLIDARITÉ CORONAVIRUS Plateforme d'annonces solidaires
UFE Monde
COVID-19, confinement et solidarité, l’UFE en première ligne.