Les impôts en Argentine

Une convention entre les gouvernements français et argentin a été passée pour éviter les doubles impositions et pour prévenir toute évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu et sur la fortune. En Argentine, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, mensuellement. Son taux varie entre 6 et 33 %.

Le taux de l'impôt sur les sociétés est de 35 % et s'ajoute à une taxe sur le chiffre d'affaires, variable selon les provinces.

L'impôt foncier s’applique sur la valeur des immeubles privés et est perçu annuellement par tranches, son taux est généralement proche de 1 %.

Les taxes en Argentine

En Argentine, plusieurs impôts autre que ceux sur le revenu sont à payer en fonction de son statut : impôt sur le patrimoine (seuls les patrimoines supérieurs à 305 000 pesos sont imposés) ; un impôt sur la valeur ajoutée (IVA) général de 21 %, mais certains services publics tels que l'électricité, l'eau et l'évacuation des eaux usées ou les filiales de sociétés de télécommunications sont soumis à un taux de 27 % (exonération sur certains produits de base comme le lait, les soins…) ; l'ICS « Impuesto al Consumo Selectivo o Específico » sur le tabac, les boissons alcoolisées, les produits de luxe (le taux varie par tranches et atteint 60% pour le tabac) ; l'impôt sur les services (assurances et téléphonie) ; les taxes sur les combustibles dont les taux varient de 19 à 70 %

 
Partager cet article