Quelle réalité pour les retraités ?

Il est possible d'obtenir un visa en qualité de résident (il faut d'abord obtenir un visa de séjour) pour prendre votre retraite en Argentine mais il faudra donner un justificatif prouvant que vous percevez une pension d'un montant minimum de 2 000 $. Etant donné l'étendue du pays et sa grande variété de climat, tout le monde peut trouver son bonheur en Argentine ! S'y installer ne veut pas dire rompre avec une vie riche en sorties puisque sur le plan culturel l'Argentine joue un rôle de tout premier plan en Amérique latine, et en particulier Buenos Aires qui accueille, en outre, de nombreuses associations françaises. Mieux vaut parler le castillan pour bien s'adapter au pays.

Passer sa retraite en Argentine permet d'avoir une meilleure qualité de vie puisque le coût de la vie y est moins élevé qu'en France même s'il a tendance à augmenter ces dernières années. En revanche, une assurance médicale privée est grandement conseillée pour prendre en charge les coûts élevés des actes médicaux.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la page suivante du ministère des Affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-votre-depart-a-l-e...

Retraités : quels impôts en Argentine ?

Les résidents permanents en Argentine sont soumis au barème d'imposition local ; la fiscalité est plus intéressante pour les très hauts revenus mais moins pour les bas ou moyens revenus.

 
Partager cet article