La législation pour travailler en Argentine

Pou travailler en Argentine, il faut un permis de séjour et un visa de travail (visa de résidence temporaire, permanent). Il vous faudra aussi un extrait de casier judiciaire ainsi qu'un certificat médical prouvant que vous êtes en bonne santé.

La journée légale du travail ne peut excéder 8 heures par jour, 6 jours par semaine. Le travail est normalement interdit le samedi après-midi et le dimanche. Les heures supplémentaires, calculées au-delà de 9 heures par jour, sont rémunérées à un tarif supérieur. Les congés payés dépendent de l’ancienneté dans l’entreprise : les employés qui ont moins de cinq ans d’ancienneté ont droit à quatorze jours de congés payés. Entre cinq et dix ans d’ancienneté, l’employé a droit à vingt et un jours, et ainsi de suite, le plafond étant de trente cinq jours de congés payés. En Argentine, les femmes peuvent bénéficier de congés maternité et l'ensemble des salariés sont protégés par des arrêts maladie (leur durée indemnisée dépend de l'ancienneté dans l'entreprise). Il y a une quinzaine de jours fériés par an.

Depuis le 1er janvier 2015, le salaire mensuel minimum vital (SMVM) est de 4 716 pesos brut pour 48 heures de travail hebdomadaire. Le salaire minimum horaire est de 23,58 pesos brut. Tout salarié est soumis à la sécurité sociale argentine.

Lorsque vous travaillez en Argentine, pour être certain que vous êtes bien déclaré par l'entreprise, il faut demander : un certificat d'inscription à l'Afip, un autre à une assurance sur les risques du travail (ART) et un certificat de souscription à une mutuelle de santé. Il y a des CDD, des CDI, des périodes d'essai (3 mois), des contrats de travail saisonniers, des contrats de travail temporaires (qui ne peuvent excéder 6 mois par an, ou un an durant 3 ans, encadrant une mission déterminée au sein de l'entreprise). L'employeur peut licencier sans motif, il lui faut simplement dans ce cas appliquer un préavis.

Quels secteurs sont porteurs d’emploi en Argentine ?

Pour ceux qui souhaitent travailler en Argentine, sachez que le pays recherche plus particulièrement des emplois qualifiés : ingénieur, cadre de direction, gestionnaire, technicien de haut niveau, dans des secteurs tels que les télécommunications, l’eau, le gaz, l’électricité, la santé, la restauration, l’hôtellerie, ainsi que dans l’industrie automobile, à condition que les candidats soient bilingues ou trilingues.

Le secteur agricole (en particulier l'élevage, la viticulture) est un secteur très actif qui recrute tant des personnels non qualifiés que des apporteurs d'affaires pour investir dans la modernisation de ce secteur.

Un plan d'investissement massif a été lancé pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéro-commerciales du pays et construire des logements sociaux sur l'ensemble du territoire : les personnes ayant un profil BTP vont donc avoir de réelles opportunités d'embauche, tout comme les ingénieurs qui trouveront aussi à s'employer dans les métiers liés aux énergies renouvelables.

 
Partager cet article