L'Australie fait rêver et nombreux sont les Français qui, ces dernières années, ont souhaité partir vivre en Australie, de façon temporaire ou définitive.  Pourtant, l'Eldorado promis n'est pas toujours au rendez-vous. Pas si simple de s'expatrier en Australie, les difficultés sont nombreuses tant du côté des visas que du travail. Il est donc indispensable de bien préparer son projet en amont pour avoir toutes les chances de voir aboutir son rêve, celui de pouvoir vivre en Australie. Retrouvez dans cette rubrique toutes les informations essentielles pour aborder votre projet d’expatriation en Australie sereinement. Vous en êtes à un stade plus avancé dans votre démarche et êtes prêt à partir ?Adhérez à l’une des UFE locales de l'Australie et rejoignez une communauté de Français établie.

En savoir plus sur l'Australie

Capitale : Canberra

Population : 23,49 millions hab.

Superficie : 7 741 220 km2

Langues : anglais

Monnaie : dollar australien

Croissance du PIB : 2,5 %

Chômage : 6,5 %

Français : 22 539 inscrits (estimation : 75 000)

Indicatif téléphonique : + 61

Chambre de commerce : www.facci.com.au/fr/

Ambassade de France : www.ambafrance-au.org/

Connaître le contexte pour partir vivre en Australie

L’Australie affiche un taux de croissance élevé, supérieur à 3 % par an, depuis plus d'une vingtaine d'années. Sa dette publique reste modeste (29 %) en comparaison de la zone euro (92 %) et son taux de chômage maîtrisé. L’Australie est l'unique pays développé à ne pas avoir enregistré de récession depuis ces vingt dernières années. Pour toutes ces raisons, le pays est très attractif, notamment auprès des jeunes Français qui représentent sa 2e source d'immigrants européens.

Son dynamisme, le pays le doit pour une bonne part à la croissance chinoise très demandeuse en matières premières : charbon, minerai de fer, bauxite, alumine, or… Son intégration dans la zone Asie-Pacifique s'est renforcée depuis les accords de libre-échange signés en 2014 avec la Corée du Sud, le Japon et la Chine. Une chance, mais aussi une fragilité étant donné l'actuel ralentissement de l'économie chinoise.

L'Australie est aujourd'hui la 13e puissance économique de la planète avec 1,25 % du PIB mondial. Son poids économique est identique à celui des Pays-Bas, équivalent à 1,5 fois celui de la Belgique et 1,33 fois celui de la Suisse. Elle accueille la 3e bourse de la région après le Japon et Hong Kong. Si près de la moitié des exportations repose sur la production de ses ressources naturelles, la richesse de l'Australie repose aussi sur son secteur tertiaire – les services – qui représente aujourd'hui 77 % de la production totale.

Avec sa politique de libéralisation, l'Australie est l'un des pays de l'OCDE les plus attractifs pour les investissements étrangers. Il est demandeur du savoir-faire français notamment dans la construction d'infrastructures, l’agrobusiness ou encore les nouvelles technologies. Le pays a de gros besoins dans les domaines des infrastructures du transport, dans le tourisme, notamment pour mieux accueillir la clientèle asiatique.

Un autre secteur amené à croître est celui du développement durable : l'Australie doit faire face à des problèmes de salinisation de ses terres arables et de la raréfaction de l'eau. Le gouvernement australien a lancé « Water for the future », visant à préparer le pays à un futur plus économe en eau. Cela implique le développement de marchés tels que celui du traitement des eaux, du recyclage des déchets ou des usines de dessalement de l’eau de mer.

Nouvelles directions gouvernementales 

Certains visas ont été supprimés. Les changements définitifs seront mis en place en mars 2018.
Le gouvernement de Malcolm Turnbull a décidé d’abolir le programme de visa 457 pour les travailleurs étrangers qualifiés.
Le premier ministre a dit qu’il était temps de faire passer les Australiens en premier. « L’Australie est le pays ou le multiculturalisme a le plus de succès au monde, nous sommes une nation d’immigration, mais les travailleurs australiens doivent avoir priorité pour les emplois australiens », a-t-il dit.
 
*Le test de citoyenneté de l'Australie s'améliore et les changements devraient rendre plus difficile de devenir un Australien. Le Premier ministre Malcolm Turnbull et le ministre de l'Immigration, Peter Dutton, ont révélé aujourd'hui un certain nombre de changements majeurs au processus.
Le premier est que les candidats devront être résidents permanents pendant quatre ans avant de pouvoir passer le test.
Deuxièmement, ils doivent démontrer un niveau d'anglais supérieur à celui actuellement requis pour passer le test. Les candidats devront atteindre un niveau IELTS 6 en anglais.
"Si vous voulez réussir en Australie, vous devez être compétent en anglais", a déclaré Mr Turnbull.
Et enfin, ils doivent démontrer qu'ils sont intégré dans la communauté. Des questions supplémentaires sur le test détermineront cela.
"Nous voulons que les gens démontrent qu'ils ont travaillé, ont envoyé des enfants à l'école ... "a déclaré Dutton.
 
Il a également mentionné que les candidats auraient leurs dossiers vérifiés pour s'assurer qu'ils n'étaient pas des auteurs de violence familiale, Mr Dutton a déclaré "ce genre de personne ne devrait pas devenir un citoyen australien". Egalement une vérification des antécédents criminels est nécessaire.

En savoir plus sur https://www.border.gov.au/

Le gouvernement Australien à rédigé des fascicules à l'attention des nouveaux résidents. 

Ce fascicule datant de 2007, mais toujours d'actualité PDF iconlife_in_australia_-_french.pdf offre une présentation générale de l’Australie, son histoire, son mode de vie et les valeurs que partagent tous les Australiens.

Consulter également : https://www.border.gov.au/Trav/Life/Aust/Life-in-Australia-book, édité en Anglais par le Departement de l'immigration du gouvernement Australien.

 

Partager cet article