Les impôts en Belgique

Le régime fiscal belge est l'un des plus attractifs de l'Union européenne. Il existe de nombreuses déductions (entretien de l'habitation, dépenses liées aux épargnes, aux initiatives écologiques…). Les travailleurs expatriés temporaires, en particulier les chercheurs et les cadres qualifiés, sont soumis à un régime fiscal spécial. Ce statut a pour conséquence que sera seulement imposable le revenu perçu pour les activités exercées en Belgique. Toute activité réalisée à l’étranger, même rémunérée, ne sera taxée ni en Belgique ni ailleurs. En outre, le cadre étranger peut bénéficier d’un grand nombre de frais remboursés par l'employeur, et non imposables.

Mais attention, une fois toutes vos déductions réalisées, si votre revenu imposable est supérieur à 36 000 €, il sera taxé à 50 % !

Le paiement des impôts en Belgique se fait pas prélèvement sur votre salaire. Si vous avez été trop prélevé, vous serez remboursé, si au contraire les retenues ont été inférieures, vous devrez régler le solde.

Les taxes en Belgique

Si vous possédez des biens en Belgique, la taxe sur les revenus fonciers n'existe pas, en revanche, la taxe d'habitation existe bel et bien. Le taux ordinaire de la TVA est de 21 %, et de 6 et 12 % pour la TVA à taux réduit.

Si vous possédez un véhicule, vous paierez une taxe de circulation une fois par an en fonction de sa cylindrée. Il faut également payer une redevance radio-télévision en Wallonie.

Il faudra aussi régler les impôts régionaux et communaux.

 
Partager cet article