Se déplacer en transports en communs en Belgique

Tous les moyens de transport sont disponibles en Belgique (le seul métro est à Bruxelles), que ce soit pour circuler dans les villes ou pour les relier les unes aux autres. Le pays possède le réseau ferré le plus complet d'Europe géré par la Société nationale des chemins de fer, avec des déplacements gratuits prévus pour les jeunes. Les compagnies de bus sont au nombre de deux : l'une francophone, l'autre flamande. Le pays étant peu étendu, il est rare de prendre l'avion pour se rendre d'une ville à une autre.

Conduire en Belgique

Les panneaux sont le plus souvent bilingues, néerlandais-français. Attention, si les Belges roulent beaucoup avec leur voiture, les piétons sont toujours prioritaires. Sur autoroute, la vitesse est limitée à 120 km/h, vous devez avoir dans votre voiture, en permanence, un extincteur et une trousse de premier secours en plus d'un gilet réfléchissant et d'un triangle de signalisation.

Les plaques d’immatriculation des véhicules posent désormais problème, car une personne domiciliée en Belgique ne peut utiliser un véhicule immatriculé à l’étranger, notamment si le véhicule ne lui appartient pas. L’immatriculation et l’assurance doivent obligatoirement être belges. En outre, les Français ont l'obligation d'échanger leur permis après deux ans de résidence en Belgique.

Pour passer son permis de conduire en Belgique, le candidat passe d'abord un examen théorique puis il reçoit un permis provisoire, d’une validité de 36 mois (ou 18 mois s'il conduit seul ensuite). La durée minimum de l’apprentissage est de 3 mois auprès d’un moniteur de son choix (une personne ayant son permis depuis au moins 8 ans) et il faut avoir suivi 20 h de cours pour obtenir un permis provisoire sans guide (c'est-à-dire avoir le droit de conduire seul à certaines heures seulement).

Consultez également notre rubrique "Mon permis de conduire à l'étranger".

Partager cet article