La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale (en PIB) en 2010 et le premier exportateur mondial en 2011. L’économie chinoise est cependant confrontée à d’importants défis, y compris la chute de la demande mondiale. Le 12ème plan quinquennal, qui définit les orientations des politiques économiques chinoises entre 2011 et 2015, vise à introduire un modèle de croissance plus équilibré, davantage assis sur la demande domestique et soucieux des équilibres environnementaux et sociaux.
 
En politique extérieure, la priorité de la politique étrangère chinoise demeure la stabilité régionale et le soutien à la croissance économique du pays tout en revêtant de plus en plus une dimension globale. Deuxième économie du monde après les Etats-Unis, la Chine est aussi le premier pays exportateur du monde et le premier détenteur de réserves de change.  
 
Les relations institutionnelles entre la France et la Chine font preuve d’un très grand dynamisme dans le domaine économique, avec l’existence de partenariats structurants dans plusieurs secteurs stratégiques (nucléaire, aéronautique), l’élargissement des coopérations, décidée par les Présidents Xi Jinping et François Hollande en avril 2013 dans d’autres secteurs prioritaires (agriculture et agro-alimentaire, énergies nouvelles, développement urbain durable, santé, numérique) et la mise en place en 2013 d’un dialogue bilatéral économique et financier de haut niveau. 
 
La présidence chinoise du G20 en 2016 et la création de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) dont la Chine et la France sont deux membres fondateurs ont également permis le renforcement de notre coopération institutionnelle bilatérale. 
 
La Chine est le premier partenaire commercial de la France en Asie et la France est le 3e partenaire commercial de la Chine au sein de l’Union européenne. 
Notre présence économique et commerciale dans le pays s’appuie sur près de 1600 entreprises françaises. 
 

 

En savoir plus sur la Chine

Nom officiel : République Populaire de Chine (état communiste)
Nature du régime : République
Chef de l’Etat : Président XI Jinping (Prochaines élections présidentielles en  2018)
Capitale : Pékin (Beijing)
Population : 1,375 milliard d’habitants (2015)
Superficie : près de 9,6 millions de km², soit 17 fois la France
Langues : chinois (mandarin)
Monnaie : Yuan (ou Renminbi) (CNY)
Croissance du PIB : 6,8 % en 2015 avec une diminution prévue à 6,3 % pour 2016
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (Banque mondiale) :
agriculture : 9 % 
industrie :   43 %
services :    48 %
• Chômage :   4 % en 2015

Français : 21 000 environ (dont 12 000 français recensés au Consulat de France à Shanghai, il est estimé entre 16 000 et 18 000 le nombre de français à Shanghai et sa région)

Religion : Les chinois sont généralement athées, cependant, le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme sont relativement répandus au sein de la population âgée et attire aujourd'hui une partie de la classe aisée. Il existe également des minorités chrétiennes, protestantes, juives et islamiques.

La Chine représente la première destination d’expatriation des Français en Asie. 

Indicatif téléphonique : +86

Chambre de commerce : www.ccifc.org/

Ambassade de France : http://www.ambafrance-cn.org/

Connaître le contexte pour partir vivre en Chine

Pékin concentre les administrations centrales, (économie, armée, politique…) ainsi que les sièges des sociétés bancaires. Shanghai détient la plus grande communauté européenne, et tout comme Hong Kong elle est axée sur le monde des affaires.
Devenue en une quinzaine d’années la deuxième économie au monde, derrière les États-Unis, la Chine demeure toutefois marqué par des déséquilibres importants : endettement des entreprises publiques, écarts de revenus entre les habitants, écarts de développement entre les provinces (notamment entre les zones côtières et l’intérieur du pays), problèmes environnementaux (pollution de l’eau, de l’air, des sols). 
Le 13ème plan quinquennal (2016-2020) a fixé les objectifs d’une résorption de ces déséquilibres à moyen terme en se fondant sur un nouveau modèle de développement qualifié d’« innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé ». 
 
L'économie de la Chine, très diversifiée, est dominée par les secteurs manufacturier et agricole.
 
L'agriculture emploie près de 35 % de la population active et contribue à près de 10 % du PIB. Une série de plans devrait moderniser le secteur primaire en le diversifiant et en augmentant sa productivité.
La Chine dispose d’un sous-sol riche en ressources énergétiques qui lui octroie la 5ème place de la productivité mondiale de pétrole.
 
Les secteurs de l'industrie manufacturière et de la construction contribuent à près de la moitié du PIB de la Chine. 
 
Le secteur des services est resté en retrait, encombré par des monopoles publics et des réglementations contraignantes. La part du secteur tertiaire dans le PIB s'élève à un peu moins de 50 % du PIB et emploie près de la moitié de la population active.
 
La Chine est l’une des destinations préférées pour la relocalisation d'unités de fabrications globales en raison d'une main-d'œuvre bon marché. Plus de la moitié des exportations chinoises sont réalisées par des entreprises à capitaux étrangers.
 
La récession mondiale de 2009 a cependant interrompu la dynamique de croissance continue dans laquelle la Chine s'était engagée, et les limites d'une croissance axée essentiellement sur les exportations sont apparues. Du fait du ralentissement économique mondial et de la baisse des échanges, la croissance chinoise a décéléré pour descendre sous les 7 % en 2015. 
 
Néanmoins, le pays garde une dynamique certaine au regard des résultats économiques des pays occidentaux, et attire des expatriés formés, diplômés qui peuvent trouver leur place. 
 
Le climat  
 
Très différent du nord au sud et de l’est à l’ouest, mais d’une manière générale, plutôt tropical, très chaud et très humide l’été, l’hiver peut être très rigoureux dans le nord avec des températures avoisinant les -20 voir plus faibles encore (ex. Pékin) mais beaucoup plus clément à Shanghai, où les températures hivernales ne dépassent que très rarement les -6°.
 
Risques naturels 
 
Séismes : la Chine, est soumise à un important risque de tremblements de terre. Les principales zones sismiques sont le Heilongjiang, Lijiang dans le Yunnan, les bassins du Yangtsé, la province du Hebei et la région de Pékin. 
 
Typhon : chaque année, le littoral méridional de la Chine est affecté, entre les mois de mai et octobre, par des typhons, caractérisés par des vents violents et de fortes précipitations. Ce phénomène concerne surtout les côtes de la province du Zhejiang ainsi que Hong Kong et Macao. 
 
 
 
 
Partager cet article