Il n’y a pas de protection sociale organisée par le gouvernement Emirien et c’est aux expatriés de s’auto-organiser (assurances maladies, retraites).

L’UFE vient en aide en cas d’extrême urgence aux compatriotes français en difficulté (chaque cas est revu par le conseil d’administration) mais il ne s’agit que de « premier secours » social.

 
Partager cet article