A savoir avant de vivre aux Emirats arabes unis : les 7 émirats qui composent les Emirats ne connaissent pas tous la même situation. C'est à Abou Dhabi et à Dubaï que la situation est la plus dynamique. La diversification des activités des Emirats leur ont permis de faire face à la baisse des prix du pétrole. La population des Emirats est constituée en majorité d'expatriés en raison notamment de sa formidable croissance. La communauté française des Emirats est la 2e plus importante du Moyen-Orient (après le Liban).   

En savoir plus sur les Emirats arabes unis

Capitale : Abou Dhabi
Population : 9,3 millions hab.
Superficie : 83 600  km2
Langues : arabe,anglais
Monnaie : dirham
Croissance du PIB : 3 %
Chômage : 4,5 %
Français : 20 247 inscrits (estimés à 22 000)
Indicatif téléphonique : + 971

Chambre de commerce : www.fbcdubai.com/www.fbgabudhabi.com

Ambassade de France : www.ambafrance-eau.org

Connaître le contexte pour partir vivre aux Emirats arabes unis

C'est à Dubaï que l'essentiel des Français sont installés, travaillant dans les métiers liés à l'extraction des hydrocarbures, l'industrie, le tourisme. Abou Dhabi concentre 90 % des réserves pétrolières des Emirats, ce qui ne l'a pas empêché d'anticiper sur la fin du pétrole en diversifiant ses activités, en particulier les hautes technologies et la finance. Dubaï est l’émirat qui constitue la plateforme commerciale des Emirats grâce à ses infrastructures aéroportuaires et portuaires. Cependant, pour mieux faire face aux difficultés liées à la baisse des prix pétroliers, les Emirats pensent à introduire une réforme fiscale (taxer les entreprises, créer une TVA qui devait entrer en vigueur en Janvier 2018) et ils ont déjà déréglementé les prix des hydrocarbures domestiques et augmenté les tarifs de l’électricité et de l’eau. L'exposition universelle qui se tiendra à Dubaï en 2020 devrait booster l'activité. Pour éviter les crises récurrentes, le pays doit mettre en place des règles plus strictes d'encadrement du secteur bancaire et de l'immobilier.

Le pays investit par ailleurs massivement dans les énergies renouvelables. Il connaît une véritable croissance dans le secteur manufacturier (traitement des métaux, préparation industrielle des aliments, production d'aluminium, de ciment, de pétrochimie…). Le secteur tertiaire croît lui aussi grâce à ses activités financières et au tourisme.

 

 
Partager cet article