Avant votre départ en Espagne pour votre retraite

L'Espagne est l'une des destinations préférées des retraités français. Son atout principal est sa proximité avec la France ce qui permet des allers-retours fréquents. Mais il y aussi son coût de la vie attractif, son climat ensoleillé, sa culture, la qualité de ses soins médicaux… tout cela dans un pays stable et sûr. Parce qu'elle fait partie de l'Union européenne, l'Espagne est une destination où il est assez simple de s'installer quand on est Français.

Pour passer votre retraite en Espagne, il vous faudra un titre de séjour, valable pendant cinq ans et renouvelable. Il est toutefois possible que l'administration vous demande de justifier l'affiliation à une assurance maladie ainsi que de ressources financières suffisantes.

Le régime de la Sécurité sociale française permet aux retraités expatriés de transférer leurs droits à l'Assurance Maladie en Espagne.

Pour plus de renseignements sur les démarches pour prendre sa retraite en Espagne, vous pouvez consulter la page suivante du ministère des Affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-votre-depart-a-l-e...

Retraités : quels impôts payer en Espagne ?

Il existe une convention de non-double imposition. A partir de 183 jours passés en Espagne vous serez considérés comme un ressortissant espagnol et devrez donc payer vos impôts sur votre pension en Espagne. 

Consultez également notre rubrique "La fiscalité en Espagne", pour plus d'informations : contacter nos UFE Espagne.

 
Partager cet article