Prendre les transports à Hong Kong

Le système de transports hongkongais est réputé pour sa fiabilité, sa modernité. Le réseau du métro (MTR) est dense et efficace. Il couvre les principaux districts du territoire, jusqu'à la frontière avec la Chine continentale. Les taxis sont assez bon marché et nombreux. Ils ont des compteurs et, selon leurs couleurs (rouge, vert, bleu) ils circulent dans des zones différentes. Les bus sont eux aussi nombreux, et confortables pour se déplacer à Hong Kong. Leur réseau couvre la presque totalité du territoire. Le tarif dépend de la distance parcourue. Les minibus verts circulent sur des itinéraires fixes à des tarifs fixes. Les minibus rouges n'ont pas d'itinéraire fixes et ils s'arrêtent là où vous le souhaitez. Le nord de l'île de Hong Kong est équipé de trams à impériale folkloriques qui permettent de découvrir la ville d'une façon plus originale. Enfin, les ferries relient l'île de Hong Kong, Kowloon et les îles environnantes. 4 lignes assurent des trajets quotidiens. Tous les transports en commun peuvent se payer avec une carte « Octopus » qui permet de payer ses trajets mais aussi ses courses dans les supermarchés, les cafés, les restaurants…

Conduire à Hong Kong

Pour avoir le droit de conduire à Hong Kong, il faut faire traduire votre permis français par un traducteur accrédité et déposer votre dossier auprès du « Transport Department ». Votre permis sera valable 10 ans. Pour passer son permis de conduire à Hong Kong, il faut d'abord passer le code via un test (20 questions posées, 4 fautes permises). Dans le même temps, vous aurez un permis temporaire qui vous permettra de commencer les cours de conduite. Le test de conduite se pratique sur des routes en pente où il faut faire un créneau, un demi-tour, respecter un certain nombre de règles (clignotants, distances de sécurité, rétroviseurs…). Attention, ici, on roule à gauche.

Consultez également notre rubrique "Mon permis de conduire à l'étranger".

 
Partager cet article