La législation

L’expatrié envoyé à Hong Kong par sa société mère bénéficie d'un visa de travail. Pour ceux en revanche qui souhaitent travailler à Hong Kong en arrivant avec un visa de touriste, c’est plus compliqué. De nombreuses compagnies refusent de se charger des démarches nécessaires à l’obtention du permis de travail et du visa d’un candidat potentiel.

Si les salaires sont élevés, les conditions de travail sont difficiles : dix heures par jour minimum, une durée légale du temps de travail qui varie entre quarante et quarante-huit heures par semaine, 7 jours par an de vacances, 11 jours fériés par an… Le salaire minimum est de 32,5 HKD de l’heure. Le contrat de travail ne donne généralement pas de détails précis sur la fonction, et parfois même, il n’y a pas de contrat du tout.

Quels secteurs sont porteurs d’emploi à Hong Kong ?

Les Français travaillent principalement dans les milieux financiers et du luxe. Viennent ensuite le commerce de détail et la restauration. C'est d'ailleurs dans ces deux derniers secteurs que la France  emploie une bonne part des près de 25 000 ressortissants français installés sur le territoire. Il ne faut pas oublier le secteur médical, le secteur culturel (Hong Kong est la troisième place du marché de l’art, après New York et Londres), ainsi que le secteur des hautes technologies. Le secteur de la construction est aussi dynamique, et les entreprises de construction françaises sont très présentes depuis près d’un siècle. Il faut aussi penser au développement durable, milieu dans lequel beaucoup de choses restent à faire : Hong Kong est une des villes les plus polluées du monde... Les postes les plus fréquemment proposés sont liés au commerce international (distribution, import-export, achats, transport) et aux services de conseil aux entreprises. Comme partout ailleurs dans le monde, les profils d’ingénieurs sont recherchés dans des domaines de compétences divers : communication, production, informatique...

Il ne faut pas oublier la spécialité française : le vin. Hong Kong accueille un salon français, Vinexpo, qui est l'un des plus grands salons professionnels du secteur des vins en Asie tous les 2 ans. Ce secteur recrute des professionnels français souhaitant travailler à Hong Kong.

 
Partager cet article