Les formalités administratives pour s'expatrier en Indonésie

Un visa d’entrée n’est plus exigé pour les touristes français. Cette exemption s’applique pour la plupart des motifs de visite de 30 jours maximum : tourisme, visite familiale, voyage d’affaires, participation à des séminaires ou des salons, transit vers un autre pays.

Les touristes qui souhaitent rester plus de 30 jours en Indonésie sans avoir à ressortir du pays peuvent demander un visa à l’arrivée (VOA) même aux points d’entrée sans visa. Le coût de ce visa à l’arrivée en Indonésie s’élève à 35 $ pour 30 jours et il est renouvelable une fois pour trente jours supplémentaires, à condition d’avoir au moins une page libre sur son passeport. Pour renouveler ce visa, il convient de vous adresser au bureau d’immigration indonésien compétent pour votre lieu de résidence avant l’expiration de la période initiale de trente jours. Tout étranger demeurant en Indonésie après l’expiration de son visa est passible d’une amende de 300 000 rupiahs (environ 30 USD) par jour (« overstay ») pendant les 60 premiers jours de dépassement de visa. Ensuite, les amendes sont beaucoup plus élevées.

Tous les visas pour s'expatrier en Indonésie :

- Le visa de « visite sociale et culturelle » (Visa Kunjungan Sosial Budaya / VKSB) permet de mener des études en Indonésie pour une durée maximum de six mois. Pour l'obtenir, il faut présenter la lettre d'un « sponsor » (soit un établissement scolaire, une université, soit une personne indonésienne ou étrangère résidant en Indonésie) qui sera de préférence écrite en indonésien, cette lettre sera accompagnée de l'imprimé de demande de visa fourni par l'Ambassade. Une fois en Indonésie, le visa « VKSB » est renouvelable tous les mois à l'un des bureaux locaux du service d'immigration de la circonscription de la résidence. Ce visa pourra être renouvelé cinq fois de suite chaque fois avec la même procédure. 

- Le visa d'affaires (Visa Kunjungan Usaha / VKU) permet d'effectuer un séjour de 4 à 5 semaines pour mener des activités professionnelles. Il faut pour en faire la demande une lettre de l'entreprise indonésienne correspondante et un billet d'avion aller-retour.

- Le visa à entrées multiples permet d'effectuer plusieurs entrées en Indonésie pendant une période d'un an avec une durée ne dépassant pas deux à quatre mois pour chaque entrée. La demande doit être faite à Jakarta au service d'immigration par le « sponsor » (généralement une entreprise).

- Le visa de résidence temporaire (KITAS) valide de six mois à un an, délivré aux experts dont les travaux sont nécessaires au développement national et aux expatriés engagés dans des programmes de formation ou autres programmes scientifiques ou d'éducation conformément aux règlements en vigueur. Il peut être renouvelé 5 fois.

Après l’obtention de votre KITAS, une demande de permis de travail « IMTA /IKTA» (Ijin Mempekerjakan Tenaga Kerja Asing) est déposée par votre employeur. Sachez que le permis de travail est lié à l’entreprise et non à l’employé. Si vous changez d’employeur, vous devez refaire toute la procédure.

Les formalités administratives pour l’obtention des papiers appropriés pour s'installer en Indonésie et travailler sont complexes et longues. La plupart des formalités sont faites généralement par votre employeur. Dans le cas contraire, il est fortement recommandé d’avoir recours à un agent spécialisé. Il faut savoir que l’Indonésie est très protectrice de son marché du travail et restreint de nombreux secteurs d’activités.

 
Partager cet article