Quelle réalité pour les retraités ?

L'Italie répond aux mêmes standards que la France : on y mange aussi bien, on y est bien soigné, le pays est sûr…  Les amoureux de ses paysages et de son art de vivre n'auront donc aucun mal à y passer leur retraite. Pour s'installer en Italie, il vous faudra demander un titre de séjour. En tant qu'Européen, vous n'aurez aucune difficulté à vous le faire attribuer. Le titre de séjour en Italie est d'une durée renouvelable de cinq ans. Le coût de la vie y est sensiblement le même qu'en France, la nourriture étant cependant moins chère, surtout en province. Le réseau des Français et des francophiles est dense, l'intégration ne pose donc pas de problème !

Pour plus de renseignements sur les démarches pour prendre sa retraite en Italie, vous pouvez consulter la page suivante du ministère des Affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-votre-depart-a-l-e...

Retraités : quels impôts payer en Italie ?

Les retraités dont le revenu global est inférieur ou égal à 7 500 € sont exonérés d'impôt.

 
Partager cet article