Quelle réalité pour les retraités français au Maroc ?

Si vous voulez prendre votre retraite au Maroc, sachez que les retraités français qui viennent s'installer au Maroc habitent majoritairement dans les villes touristiques (Marrakech, Agadir...). Ils sont séduits par le climat, la langue, la douceur de vivre, les avantages fiscaux et sont à la recherche d'une qualité de vie plus élevée qu'en France à budget constant.

Grâce aux accords signés avec le Maroc, les retraités français n'ont pas besoin d'obtenir un visa pour séjourner sur le territoire qui ne dépasse pas 90 jours. Pour ceux qui veulent y rester plus longtemps, il est nécessaire d'effectuer une demande de carte d'immatriculation auprès de l'administration marocaine (commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie de votre lieu de résidence) qui délivrera un permis de séjour d'un an renouvelable. Lorsqu'un retraité peut justifier d'une résidence sur le sol marocain d'au moins trois ans, il peut alors demander une carte de résidence valable pour une durée de dix ans.

Attention, le code de la route marocain fait obligation à tous les conducteurs, étrangers ou non de plus de 65 ans titulaires du permis de conduire de passer une visite médicale tous les deux ans, puis tous les ans dès 75 ans.

Pour plus de renseignements pour vivre sa retraite au Maroc, vous pouvez consulter la page suivante du ministère des Affaires étrangères.

Retraités : quels impôts payer au Maroc ?

Les dispositions fiscales marocaines destinées aux retraités étrangers conjuguées à la convention entre la France et le Maroc évitant la double imposition rendent la fiscalité marocaine très attractive.

Pour que la législation fiscale marocaine s’applique à un étranger, ce dernier doit avoir son domicile fiscal au Maroc (y vivre plus de 183 jours, en continu ou pas). Les contribuables ayant leur domicile fiscal au Maroc et qui touchent une pension de retraite de source étrangère, bénéficient d’une réduction d’impôt de 80 % du montant de l’impôt. Cette réduction de 80 % est applicable sur les sommes transférées à titre définitif de la pension en dirhams non convertibles.

Si vous ne souhaitez pas transférer votre pension sur un compte en dirhams non convertibles, vous bénéficierez d'un abattement forfaitaire de 55 % sur le montant brut de votre pension.

Prendre sa retraite au Maroc présente de nombreux avantages puisque les retraités sont aussi dispensés de taxes d’habitation pendant trois ans.

 

 

Partager cet article