La deuxième économie d'Amérique latine est pénalisée par la chute des cours du pétrole et, si le Mexique garde un certain dynamisme grâce notamment aux transferts de fonds de la diaspora exilée et à l'essor de l'industrie automobile, il peine à réduire son déficit public. Il doit en outre affronter un climat de violence caractérisé par les affrontements entre les cartels et les forces de l'ordre. Le pays reste toutefois très attractif pour les investisseurs, avec un revenu par habitant très important pour la région. Le climat, le rythme de vie, le patrimoine et le potentiel économique sont autant de raisons qui poussent les Français à partir vivre au Mexique.

En savoir plus sur le Mexique

Capitale : Mexico
Population : 119,7 millions d'hab.
Superficie : 1 964 375 km²
Langues : espagnol
Monnaie : peso
Croissance du PIB : 2,3 %
Chômage : 4,3 %
Français : 17 728 (estimation à 30 000)
Indicatif téléphonique : +52

Chambre de commerce : www.franciamexico.com    

Ambassade de France :  www.ambafrance-mx.org

Connaître le contexte pour partir vivre au Mexique

La pauvreté et l'importance du secteur informel empêchent un meilleur développement économique du pays. Les réformes mises en œuvre par le Président depuis son mandat en 2012 n'ont pas provoqué de reprise de l'économie, contrecarrée par la chute des produits pétroliers. Les grands projets d'investissement publics ont donc dû être reportés. Ce sont cependant ces projets qui continuent d'attirer massivement les investisseurs étrangers. D'autant que le pays présente une situation financière saine, avec un niveau d'endettement assez bas, une inflation maîtrisée et d'abondantes réserves de devises, ainsi qu'une situation politique stable. Les nouveaux défis à relever sont de permettre au pays de respecter ses engagements pris lors de la COP 21, à savoir porter la part des énergies renouvelables à 35 % du mix énergétique en 2024 (ce qui représente un facteur de croissance important). Le Mexique est l'un des marchés les plus accessibles d'Amérique latine avec un environnement des affaires en mutation qui offre de réelles facilités. Lié par des accords de libre-échange avec une quarantaine de pays importants (dont les Etats-Unis, le Canada, et les Etats de l’Union européenne), le Mexique est l’une des économies les plus ouvertes de la région.

Les Français sont bien accueillis au Mexique, ils sont même la deuxième communauté étrangère du pays (et la deuxième du sous-continent, après le Brésil) et leur présence sur le territoire est ancienne. Aujourd'hui, de nombreux cadres français sont installés dans les villes principales, le plus souvent employés par des entreprises françaises ou internationales, et d'autres Français tentent une aventure individuelle en s'expatriant plutôt dans les zones touristiques des bords de mer. Le Mexique reste cependant un pays très inégalitaire, où l'économie informelle est très importante et où les violences liées au trafic de drogue sont quotidiennes.

L'économie mexicaine demeure encore, a bien des égards, celle d'un pays en développement. Le secteur productif n'arrive pas á créer suffisamment d'emplois pour absorber les nouveaux entrants sur le marché du travail, caractérisé par l'importance de l'informalité (58.8 % de la population active en Janvier 2014). Cette situation et un niveau moyen des salaires parmi les plus faibles des pays de l''OCDE (le coût du travail y est plus de 4 fois inférieur á celui de la France) expliquent la forte émigration traditionnelle vers les Etats-Unis.
De même, le grand contraste des niveaux de vie peut se révéler périlleux pour la stabilité sociale, comme on le voit avec l'expansion de l'insécurité et du narcotrafic dont l'impact négatif sur l'économie est estimé, selon les sources, entre 1,4 % et 15 % du PIB. Par ailleurs, près de la moitié (45,5 % en 2012) de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et le PIB/habitant ($ 11,225 USD en 2013) masque de très fortes inégalités : 20 % des plus pauvres ne perçoivent que 5 % des revenus globaux.

Informations complémentaires pour ceux qui envisagent de partir vivre au Mexique : http://mexicoaccueil.com/

 

 

 

 
Partager cet article