Les impôts au Portugal

L'impôt sur le revenu au Portugal est prélevé à la source.

Le statut du résident non habituel (ne pas y avoir été résident dans les cinq années précédant la demande et y séjourner depuis 183 jours) permet d'être taxé au maximum à hauteur de 23,5 %. Il n'y a pas d'ISF.

Pour les autres, le calcul de l'impôt sur le revenu se fait à partir de 6 catégories (selon le type de revenus) et 5 tranches : moins de 7 035 € : 14,5 %, de 7 035 à 20 100 € : 28,5 %, de 20 100 à 40 200 € : 37 %, de 40 200 à 80 000 € : 45 % et au-dessus de 80 000 € : 48 %. Les abattements sont moins intéressants qu'en France, et les impôts y sont plus élevés si l'on ne bénéficie pas de l'exemption.

Les revenus dits passifs (intérêts, dividendes, redevances, gains en capital, revenus immobiliers) de source étrangère perçus par les résidents non habituels sont également exonérés d'impôt au Portugal.

Les taxes au Portugal

La TVA portugaise est particulièrement élevée : 23 % à taux normal, et 6 ou 13 % à taux réduit. L'impôt municipal sur les biens immeubles est dû par les propriétaires, il est fondé sur la valeur nette taxable des biens. Si vous héritez ou faites l’objet d’une donation immobilière au Portugal, vous devrez vous acquitter d’un impôt sur le bien.

Informations complémentaires : "Mes impôts".

 

Partager cet article