Vivre sa retraite au Portugal

Depuis que le Portugal a choisi de ne plus taxer les pensions des retraités européens, on a pu noter un afflux considérable de retraités dans le pays. Les Français ne font pas exception, trouvant dans ce pays, (principalement la région de l'Algarve avec son littoral de superbes plages) en sus de ses avantages fiscaux, une proximité appréciable avec la France, une douceur de vivre attractive, un coût de la vie intéressant.

Lorsque vous arriverez, il vous faudra : obtenir votre numéro d'identification fiscale, votre attestation de résidence (à la mairie), enregistrer votre permis de conduire, immatriculer votre véhicule (vous avez 6 mois pour le faire)…

Le régime de la Sécurité sociale française permet aux retraités expatriés de transférer leurs droits à l'Assurance Maladie au Portugal : il vous faudra remettre le document S1 que vous aurez préalablement demandé à la Caisse d’Assurance Vieillesse dont vous dépendez (à obtenir avant votre départ).

Pour plus de renseignements sur les démarches pour prendre sa retraite au Portugal, vous pouvez consulter la page suivante du ministère des Affaires étrangères.

Retraités : quels impôts payer au Portugal ?

Le statut du résident non habituel a été créé en 2009 concernant l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRS) dans la perspective d’attirer au Portugal des experts professionnels non résidents, dans des activités à haute valeur ajoutée ou de la propriété intellectuelle, industrielle, ainsi que des bénéficiaires de pensions perçues à l’étranger. Si vous obtenez ce statut vous ne payerez pas d’impôts sur le revenu pendant 10 ans, non renouvelables.

Tous ceux qui ne sont pas considérés résidents sur le territoire portugais dans les cinq années précédentes à la demande d’imposition comme résident habituel et être soit retraité du privé ou travailler dans une de ces activités : Architectes, ingénieurs et techniciens similaires, Artistes plastiques, acteurs et musiciens, Auditeurs, Médecins et dentistes, Professeurs, Psychologues, Travailleurs indépendants, techniques et similaires, Investigateurs, administrateurs et managers.

Informations complémentaires : "Je touche ma retraite à l'étranger".

 

 

 

Partager cet article