Devenez le chef UFE 2012 !

L’UFE a décidé de marquer l’année 2011 d’un événement particulier en lançant son premier grand prix de la gastronomie française dans le monde, intitulé « C’est moi le Chef ! ». Désireuse de participer au rayonnement de la France et de valoriser la culture française à l’étranger, notre association a choisi, à travers cette initiative, de mettre la cuisine à l’honneur. Récemment reconnue patrimoine immatériel de l’Humanité par l'Unesco, la gastronomie a toujours été un sujet fédérateur, qui fait partie de notre identité et de nos traditions les plus ancrées.

Tous les adhérents de l'UFE sont invités à participer. Passionnés de cuisine ou compétiteurs nés, ils devront revisiter une recette traditionnelle de notre terroir avec une inspiration et des produits locaux, pour en faire un plat original et d’exception.

Choucroute, coq au vin, canard à l’orange, blanquette de veau, bœuf bourguignon, poule au pot, cassoulet, bar en croûte de sel, confit de canard, bouillabaisse, lapin en gibelotte, sole meunière, gigot de sept heures ou poulet fermier, tout peut être réinterprété ! Simplement, attention, la recette proposée doit être un plat de résistance, et non une entrée ou un dessert ! 

pot_au_feu.jpg


 

 

 

Exemple : un pot au feu revisité

Inspiration, générosité et créativité seront les maîtres mots de ce concours. Les candidats devront séduire les membres du jury avec des idées inattendues et des saveurs surprenantes. 

Localement, ils devront convaincre un jury professionnel et exigeant. Puis, c’est en France que les 2 meilleurs candidats, choisis par un jury d’exception, viendront disputer la grande finale. A la fin d'une soirée "dégustation" exceptionnelle, le lauréat 2012 se verra remettre un prix.

Il faut être simple, créatif et pratique ! La recette doit être avant tout réalisable et savoureuse.

Pour plus de détails, contactez votre représentation locale.

Alors à vos casseroles ! 

Etonnez-nous avec des idées créatives et des saveurs surprenantes et devenez le chef UFE de l’année 2012.
Et n'oubliez pas que le premier plaisir de la table est le plaisir des yeux…

 

 
Partager cet article