Sur les quelque 21 milliards d’euros de collecte nette enregistrée l’an dernier, les contrats d’assurance-vie en ligne pèsent à peine 10%. Mais ils gagnent du terrain.

Car ils ont trois avantages :

  • Leurs tarifs sont low cost, 
  • Ils comptent parmi les plus belles performances du marché,
  • Leur fiscalité est la même que celle de leurs rivaux : gains exonérés d’impôt après huit ans (mais avec 15,5% de prélèvements sociaux) et, pour le moment, une transmission en franchise d’impôt jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire.

En 2014, avec la baisse des rendements obligataires, l’assurance-vie en euros n’a offert en moyenne que 2,5% de rendement net. De leur côté, les fonds en euros des contrats en ligne continuent d’afficher des performances très correctes, plus proches de 3%.

Chez les banquiers et les assureurs traditionnels, le choix est souvent restreint aux produits « maison ». Les contrats en ligne, quant à eux, proposent les meilleurs fonds du marché. Leur choix permet, par exemple, de diversifier les zones géographiques et les secteurs d’investissement.

Autre avantage des contrats en ligne : les frais. Il n’y en a aucun à l’entrée, alors que les contrats traditionnels prélèvent encore 3% en moyenne. Sur un contrat en ligne 100 € déposés sont 100 € investis. Quant aux frais de gestion, ils sont en général plus légers.

Il est en revanche un service que les banques en ligne ne vous offriront pas : le conseil. A vous de juger si vous pensez en avoir besoin et si vous êtes prêt à le payer ou pas.

Vous résidez à l'étranger : quelle est l'UFE la plus proche de chez vous ?

Partager cet article