Présidente de l'UFE Grèce

Chers Amis,

Quelle tourmente venons-nous de vivre !!

En ce plein été, au moment où les esprits aspirent à une certaine relâche pour profiter d’une interruption professionnelle bien légitime et nécessaire, voilà que la Grèce occupe l’actualité en première page, dans tous les medias.

Evidemment, nous aurions souhaité que cette « publicité » soit consacrée aux trésors que recèle «ce pays béni des Dieux», qu’ils soient historiques, géographiques ou encore culinaires.

Mais la sagesse, contrairement au rire, n’est pas le propre de l’homme. Ainsi de discussions en discussions, qui n’aboutissaient pas, voilà que le Premier Ministre, M. Alexis Tsipras, a lancé un coup de tonnerre en annonçant, au milieu de la nuit du 26 juin, un referendum pour le 5 juillet. Si la question n’était pas clairement exposée, le sens de la consultation portait sur l’éventualité de bénéficier d’un nouveau plan d’aide européen. L’intense campagne qui s’en est suivie en faveur du «non» a conduit à un vote massif dans ce sens. Fort du résultat, 61% de votes favorables au «non», le Premier Ministre s’est empressé, quelques jours plus tard de présenter de nouvelles propositions, calquées en fait sur les propositions européennes qu’il avait refusées deux semaines auparavant et d’assurer de sa volonté de maintenir son pays dans l’Union Européenne.

Pendant ce temps, la fermeture des banques causant la limitation des retraits d’argent à travers les distributeurs et la suppression des virements de/vers l’étranger paralysait l’économie du pays. Nous connaissons aujourd’hui le temps qu’il a fallu aux uns et aux autres pour trouver un accord sur le maintien de la Grèce dans la zone euro mais nous ignorons, à l’instant, l’ensemble des clauses et conditions.

Evidemment nous nous réjouissons de la volonté manifestée par la plupart des pays fondateurs de maintenir la Grèce dans l’Union Européenne et dans l’euro. Cependant les banques restent fermées actuellement. Toutefois les étrangers peuvent retirer régulièrement des espèces dans les distributeurs automatiques et les Français peuvent entrer dans le pays avec une somme maximum de 10.000€ en espèces par personne.

Nous souhaitons vivement, que la Grèce reste la destination touristique privilégiée du plus grand nombre, pour cette année mais pour les années à venir bien sûr. La Grèce est un pays accueillant, ses habitants sont chaleureux et ravis de recevoir des hôtes étrangers, dans une ambiance sereine, éloignée d’actes terroristes. Contrairement aux informations véhiculées par les medias, les réservations touristiques ne connaissent pas d’annulation, les rayons des magasins sont normalement approvisionnés et le soleil brille généreusement pour donner de belles couleurs aux vacanciers qui veulent profiter des petites criques isolées pour dorer ou des visites des sites archéologiques largement éclairés en cette période de l’année. Et cette activité soutenue, permettra de participer au redressement et au développement de ce pays auquel nous sommes particulièrement attachés.

Nous vous attendons nombreux pour vous faire découvrir ou redécouvrir les richesses du berceau de notre civilisation.

Françoise DESCHAMPS
Présidente de l’UFE - Grèce

Rejoignez l'UFE Grèce !

Partager cet article