Pour sa 8ème édition, ce sont près de 22.000 expatriés de 198 pays qui ont répondu à l’étude HSBC Expat Explorer, ce qui en fait l’une plus importantes au monde. L’étude couvre trois aspects de la vie des expatriés : la vie professionnelle et les finances, la qualité de vie et l’immersion culturelle, la vie de famille et l’éducation des enfants.

Principal enseignement 2015 : la recherche d’une meilleure qualité de vie et la perspective de relever de nouveaux défis sont les raisons qui prévalent dans la décision de s’expatrier. Ils sont 37% à s’être expatriés pour améliorer leur qualité de vie, ou pour relever de nouveaux défis de vie, contre 26% qui l’ont fait pour améliorer leurs perspectives professionnelles. 61% constatent d’ailleurs ne pas avoir vu leur salaire augmenter. Parmi les nouveaux expatriés, les chiffres sont encore plus nets, puisque 41% ont fait ce choix pour des raisons liées à l’amélioration de leur qualité de vie.

Les expatriés voient leur expérience à l’étranger comme un investissement à long terme au bénéfice de leur santé, d’un accroissement de leurs compétences et d’un enrichissement de leurs expériences. Près de la moitié (48%) jugent leur travail plus épanouissant que dans leur pays d’origine et 43% déclarent avoir acquis de nouvelles compétences.

Les expatriés interrogés précisent aussi que partir à l’étranger est l’occasion de s’immerger dans de nouvelles cultures : 61% disent s’être bien intégrés dans la communauté locale et, pour près de la moitié (48%), il faut moins d’une année pour se sentir dans leur pays d’expatriation comme chez eux. Enfin, pour ceux qui partent en famille, près d’un sur deux (49%) considère que l’expatriation renforce la cellule familiale.

Parmi les pays préférés des expatriés, Singapour arrive en tête (devant la Nouvelle-Zélande, la Suède, Bahreïn, l’Allemagne, le Canada, l'Australie, Taiwan, les Emirats Arabes Unis et la Suisse) pour les nombreux avantages que la Ville-Etat offre, tant en termes de qualité de vie que de perspectives de carrière et de revenus. 87% des expatriés de Singapour mettent en avant le niveau de sécurité, 67% déclarent y trouver une meilleure qualité de vie que dans leur pays natal (contre 53% en moyenne) et 65% des parents estiment que la santé et le bien-être de leurs enfants se sont améliorés depuis qu’ils y habitent. Outre un salaire moyen nettement supérieur à la moyenne des expatriés (USD 159,000 annuels contre USD 104,000 en moyenne dans le monde), 59% des expatriés installés à Singapour considèrent que le pays et sa prospérité économique sont propices à une progression de leur carrière.

C’est sur le terrain de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle que l’Europe marque des points. L’étude HSBC montre en effet que les économies européennes telles l’Allemagne, la Suède, les Pays-Bas et la Suisse offrent un bon équilibre entre développement de carrière et sécurité de l’emploi, sans lourdes concessions sur la vie personnelle.

Ces destinations, dont la solidité économique n’inspire aucune crainte, sont classées dans le top 5 mondial des pays ayant une approche du travail innovante. En Suède, par exemple, des aménagements des modalités de travail sont facilités. Les résultats sont édifiants puisque 72% des expatriés en Suède déclarent que l’équilibre vie professionnelle / vie privée est meilleur que dans leurs pays d’origine.

Quant à la France, appréciée pour sa culture (68% des expatriés sondés), sa cuisine (77% d’entre eux) et sa vie locale, ses faibles perspectives économiques et professionnelles font reculer son attractivité générale à la 29ème place. Elle se classe 13ème en revanche, pour la vie de famille et l’éducation des enfants. Ainsi, les expatriés n’hésitent pas à plonger leurs enfants dans la culture française : 61% d’entre eux sont scolarisés dans des écoles publiques françaises. Autre signe de cette volonté de s’intégrer dans la société française, seuls 31% des expatriés dans l’Hexagone passent leur temps avec d’autres expatriés.

Vous vivez à l'étranger, ou, souhaitez vous y installer prochainement : quelle est l'UFE la plus proche de chez vous ?

Partager cet article