Une nouvelle réglementation du gouvernement fédéral concernant les demandes d’EIC (Expérience internationale Canada) risque de rendre plus difficile le recrutement de stagiaires étrangers au Canada, parmi lesquels les Français sont les plus nombreux.

 

Les dossiers de stage devront être en effet très détaillés et les entreprises qui accueillent des stagiaires devront acquitter une taxe de 230 dollars canadiens (environ 170 €) aux services de l’immigration. Une somme à la charge du stagiaire (rarement rémunéré ...) si l’entreprise ne veut pas l’assumer.

Cette législation risque également de constituer un handicap pour les étudiants étrangers qui finissent actuellement leur cursus universitaire au Canada et qui, comme dans de nombreux pays, doivent valider un stage afin d’obtenir leur diplôme.

Le Québec s’insurge contre cette nouvelle réglementation et constate que plusieurs candidats ont d’ores et déjà vu leur demande de permis de travail rejetée, alors que l’offre de stage qui leur avait été faite et les conditions de leur venue n’étaient pas différentes de celles qui ont permis l’accueil de stagiaires par le passé.

Partager cet article