L'euro est tombé cette semaine à pratiquement un dollar (environ 1,06 dollar ce matin).

C’est le résultat du choc entre les politiques monétaires menées des deux côtés de l’Atlantique. En face, la Fed américaine fait le chemin inverse. Après avoir déjà rangé la planche à billet, elle s’apprête à relever ses taux.

Mieux rémunéré et plus rare, le dollar grimpe par rapport aux autres devises et notamment par rapport à l’euro. Pour bon nombre d’entreprises européennes et singulièrement françaises, la faiblesse de l’euro face au dollar est une véritable aubaine. Cela favorise leur compétitivité à l’international et dope ainsi leurs exportations.

Avec un euro moins cher, il devient aussi plus avantageux de produire en France plutôt qu’à l’autre bout de la planète. Habituellement la faiblesse de l’euro renchérit les importations et notamment la facture pétrolière. Cet effet est toutefois plus qu’amorti par la chute des prix du baril qui est passé de plus de 100 dollars il y a un an et demi à environ 45 dollars aujourd’hui.

Référence : http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/l-euro-se-rapproche-de-la-parite-avec-le-dollar-4894470

Rendez-vous dans l'UFE la plus proche de chez vous.

Partager cet article