Il en était question depuis longtemps, mais cette fois, cet impôt semble bien faire surface. La loi de finances pour 2017 organisera en effet le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu qui sera, à compter du 1er janvier 2018, réalisé par votre employeur ou par votre banque.

Aucune modification du calcul de l’impôt ou des déclarations n’est prévue. Vous continuerez à effectuer vos déclarations normalement. Vos impôts seront calculés sur les mêmes bases et avec les mêmes barèmes.

Pour assurer la neutralité de cette transition, salaires et pensions de 2017 devraient être exonérés, ce que les récentes déclarations officielles confirment. Mais pas les revenus du patrimoine, afin d’éviter toute optimisation. Il faudra toutefois veiller aux conséquences de cette « année blanche » pour les déductions du revenu imposable (ex : cotisation PERP) et les réductions ou crédits d’impôt de l’année concernée. Surtout, cette « année blanche » ne le sera pas vraiment, puisque vous payerez en 2017 l’impôt sur vos revenus de 2016.

Avec la retenue à la source, pratiquée dans de nombreux pays, l’impôt sur le revenu deviendra moins visible, presque indolore… Comme la CSG. Connaissez-vous le montant de cette contribution que vous acquittez tous les ans sur vos revenus d’activités, retraites et placements ? 

Partager cet article