Quelle est l’incidence d’une expatriation sur la retraite ? Comment sont calculés les droits d’un expatrié ? Quels sont les droits du conjoint, expatrié lui aussi ? Autant de questions auxquelles vous pouvez avoir accès plus facilement depuis le 1er janvier 2015.

 

Que vous résidiez en France ou à l’étranger, la loi du 20 janvier 2014 sur la réforme des retraites vous permet en effet de demander à votre caisse un entretien portant notamment sur les droits constitués dans les régimes obligatoires, sur les perspectives d’évolution de ces droits compte tenu des choix et des aléas de carrière éventuels, sur les possibilités de cumuler un emploi et une retraite, ainsi que sur les dispositifs vous permettant d’améliorer le montant futur de votre pension de retraite.

Lors de cet entretien, qui doit avoir lieu « dans un délai maximum de trois mois suivant la demande de l’assuré » et dont votre conjoint peut également bénéficier, vous disposerez de simulations du montant potentiel de votre future pension. Un relevé de situation individuelle de l’ensemble des droits constitués dans les régimes de retraite légalement obligatoires vous sera remis sur demande.

L’enjeu de ce dispositif d’information n’est pas anodin puisque, d’après les prévisions du gouvernement, le nombre d’expatriés français devrait doubler d’ici à une génération, passant de 2 à 4 millions de personnes. Or, à défaut d’avoir pris les mesures adéquates, certains anciens expatriés peuvent se retrouver pénalisés au moment de la liquidation de leurs droits à la retraite.

Partager cet article