Un expatrié français sur deux part sans !

Un expatrié français sur 2 part à l'étranger sans protection sociale

selon l'étude Humanis International/Lepetitjournal.com/OpinionWay* :

« Quelles sont les pratiques et attentes des expatriés en matière de protection sociale ? »

Pour répondre à cette question, Humanis International, acteur de référence de la protection sociale française dédiée aux Français de l'étranger, a mené, en collaboration avec Lepetitjournal.com et l'institut d'études Opinion Way, une enquête inédite auprès de 1400 expatriés pour évaluer leurs attentes et comportements en matière de protection sociale.

Les résultats laissent apparaître un réel décalage entre d'une part, les risques liés à la mobilité internationale et d'autre part, la méconnaissance et le manque de préparation des expatriés sur les différentes composantes de leur couverture sociale (retraite, santé, prévoyance).

Les principaux enseignements de l'étude sont les suivants :

47% des expatriés français déclarent n'avoir pas du tout préparé les différents aspects de leur protection sociale avant leur départ à l'étranger.

Près de la moitié des français de l'étranger, ceux notamment partis pour l'Europe et l'Amérique centrale/Amérique du sud, n'a pas préparé - même en partie - sa protection sociale.

35% déclarent l'avoir anticipé, au moins partiellement, tandis que 17% des expatriés ont bénéficié de l'assistance intégrale de leur employeur pour l'organisation de leur départ.

17% ne sont pas couverts en santé et plus de 53% n'ont aucune garantie prévoyance, en cas d'arrêt de travail, invalidité ou décès

Un nombre important de Français expatriés se trouvent en situation de réelle précarité en matière de couverture sociale. 17 % déclarent en effet ne disposer d'aucune assurance santé dans leur pays d'expatriation et 53 % ne bénéficient d'aucune garantie en matière de « gros risque » prévoyance.

Seulement 35 % des répondants disposent d'une couverture d'urgence assistance-rapatriement.

Les expatriés ne bénéficiant d'aucune couverture prévoyance sont majoritairement représentés parmi les profils suivants : les expatriés sans enfants, les 18-34 ans et les retraités.

*Une synthèse des résultats de l'étude est disponible sur demande auprès du service de presse du groupe Humanis.

58% des Français de l'étranger choisiraient en priorité une couverture retraite en cas de budget complémentaire pour leur protection sociale S'ils disposaient d'un budget complémentaire à allouer à leur couverture sociale, les Français expatriés porteraient leur choix prioritairement sur une couverture retraite (58%), et sur une couverture santé personnelle (52% des répondants). Les garanties en matière de décès ne sont jugées prioritaires que pour 21% d'entre eux.

« Parce que le visage de la mobilité internationale a beaucoup évolué depuis plusieurs années avec aujourd'hui un phénomène plus répandu d'acceptation du risque, notre mission de sensibilisation permanente et de pédagogie à mener auprès des Français expatriés sur les risques encourus prend tout son sens », déclare Fabienne Petit, Directeur des Activités internationales du groupe Humanis.

Méthodologie

Enquête en ligne réalisée par OpinionWay du 28 juin au 13 juillet 2012 auprès d'un panel de 1451 personnes interrogées sur une base représentative de la population des Français résidant à l'étranger âgés de 18 ans et plus. Le recrutement et la représentativité de l'échantillon ont été assurés selon la méthode des quotas  au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle et de pays de résidence de la personne interrogée.

Télécharger l'étude complète au format PDF : PDF iconcp_resultatsetudeexpatries_vf.pdf
 

Partager cet article