Du fait de l’intervention française contre l’Etat islamique, la sécurité des ressortissants à l’étranger est menacée. Voici donc un bref état des lieux de ce que les autorités françaises font pour contribuer à votre sécurité.

 

Sachez que chaque ambassade dispose d’un plan de sécurité, régulièrement réévalué. Ce dispositif vise à permettre, dans les situations d’urgence, une transmission rapide et efficace des informations et consignes de sécurité à la communauté française. Pour assurer un maillage aussi efficace que possible, les circonscriptions consulaires sont découpées en îlots, placés sous la responsabilité de chefs d’îlots. Ces derniers sont des volontaires, chargés de retransmettre les informations et les instructions de l’ambassade en cas de crise à l’ensemble de la communauté et de tenir à jour la liste des membres de leur îlot. Vous pouvez connaître votre chef d’îlot en contactant le consulat.

Signalez votre présence aux services consulaires, lorsque vous résidez plus de six mois dans un pays, afin d’être couvert par ce plan de sécurité. Par exemple en vous inscrivant au registre des Français établis hors de France (inscription fortement conseillée mais pas obligatoire).

Si vous partez en mission professionnelle, en visite privée ou touristique dans un pays étranger, il est vivement conseillé de vous inscrire sur le portail Ariane. L’inscription, rapide et gratuite, permet :

  • de recevoir des recommandations de sécurité par SMS ou par courriels si la situation dans le pays le justifie ;
  • d’être contacté en cas de crise dans ce pays ;
  • de désigner une personne contact qui pourra être prévenue en cas de besoin.
     

Sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères, les pages Conseils aux Voyageurs apportent des recommandations sécuritaires régulièrement mises à jour pour chaque pays. Des informations sont également diffusées en temps réel sur le fil – twitter @ConseilsVoyages

Le Centre de crise du ministère propose également différents outils aux entreprises qui emploient des Français à l’étranger ou en envoient en mission. Il a notamment coédité en 2012, avec le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), un guide de la sécurité pour les professionnels à l’étranger. Le Centre de crise soutient aussi le forum Cindex (Centre Inter-entreprises de l’Expatriation), lieu d’échanges des bonnes pratiques sur les stratégies et les politiques de mobilité internationale des grands groupes européens.

Pour plus d'informations : rendez-vous dans l'UFE la plus proche de chez vous

Partager cet article